Les récentes turbulences de l’économie mondiale, les conséquences causées par le coronavirus Covid 19, l’instabilité politique en Bosnie-Herzégovine et le manque d’investissements directs étrangers ont, entre autres, considérablement ralenti les processus de développement économique en Bosnie-Herzégovine et dans le canton de Sarajevo. 

Une nouvelle aggravation des conditions économiques est attendue, la crise énergétique mondiale affecte les marchés du monde entier, donc le marché de la Bosnie-Herzégovine. L’augmentation considérable des prix de l’énergie compliquera la vie de nombreuses personnes et pourrait malheureusement entraîner la suspension des activités de certaines entreprises. 

L’économie de la Bosnie-Herzégovine est donc confrontée à de nombreux problèmes et défis. Les autorités compétentes de l’État doivent agir rapidement, adopter des réglementations si nécessaire et définir des mesures d’urgence, afin d’aider les entreprises à surmonter la situation actuelle. 

Ce qui rend la situation plus difficile est l’augmentation de la fluctuation de la main-d’œuvre et l’exode de la population de Bosnie-Herzégovine. Bien qu’il n’existe pas de données précises sur le nombre de personnes qui, à la recherche d’une vie meilleure, ont quitté la Bosnie-Herzégovine et Sarajevo ces dernières années, les recherches montrent qu’un jeune sur deux envisage de quitter le pays temporairement ou définitivement. Le taux de chômage reste à un niveau élevé, ainsi au mois de mai de cette année, 143 172 personnes employées étaient enregistrées dans le canton de Sarajevo, tandis que le nombre de chômeurs enregistrés était de 56 479. 

Le déséquilibre entre le système éducatif et les besoins du marché du travail est évident. Selon les recherches de la Chambre, les employeurs soulignent que le manque d’expérience professionnelle des employés potentiels est la principale raison de la pénurie de main-d’œuvre adéquate.  

En observant les changements dans le système éducatif, tels que la nouvelle loi sur l’éducation des adultes, ainsi que l’annonce de l’adoption de la loi sur la double éducation, nous pouvons nous attendre à la mise en place d’un système éducatif plus efficace, qui devrait se conformer aux besoins du marché du travail et en coordination avec la Chambre et les autres participants actifs dans la création de la politique du système éducatif. Nous espérons que de tels changements, ainsi que le financement de programmes d’emploi pour les chômeurs de longue durée, le développement de nouveaux programmes de formation et la participation active du secteur des affaires, changeront l’image du marché du travail pour le mieux. 

À cet effet, le rôle de la Chambre dans le segment de l’éducation des adultes, par le biais du travail à long terme de son Centre pour l’éducation, est d’une extrême importance, c’est pourquoi nous entreprenons un certain nombre d’activités dans cette direction. Nous mettons actuellement en œuvre le projet “Soutien à la mise en place d’un système d’éducation double dans le canton de Sarajevo”, qui vise à souligner les multiples avantages du système d’éducation double, tant pour les étudiants qui s’exercent à leur future profession pendant leur scolarité, que pour les entreprises qui obtiennent une main-d’œuvre qualifiée.

09/05/2022