• mars 23rd, 2022

Barcelone, 23 mars 2022 – Aujourd’hui a eu lieu une réunion du comité d’experts en arbitrage d’ASCAME. Ce comité a été créé par la Commission de travail sur l’arbitrage et la médiation d’ASCAME, dans le but de mettre en route la création du Consulat de la Mer – Centre Méditerranéen d’Arbitrage et de Médiation. La réunion d’aujourd’hui a établi la feuille de route pour atteindre avec succès cet objectif, ainsi que les mécanismes internes pour assurer une coopération fructueuse entre tous les membres du comité. 

La Commission de Travail sur l’Arbitrage est présidée par la Chambre de Commerce de Barcelone (avec la direction de M. Jordi Domingo, Chef du Consulat de la Mer à Barcelone) et sera composée par un comité de conseillers sélectionnés : la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Beyrouth et du Mont-Liban (avec M. Rayan Kouatly), la Chambre de Commerce et d’Industrie du Pirée en Grèce (avec M. Dimitrios Lemonakis), la Chambre de Commerce d’Istanbul (avec Mme Senem Bahcekapili Vincenzi), la Chambre de Commerce d’Industrie et de Services de la région Tanger Tétouan Al Hoceima (avec M. Maouhib El Kassimi) et la Chambre de Commerce d’Alexandrie en Egypte. 

 

La réunion a commencé par un discours de M. Ahmed El Wakil, président de l’ASCAME, qui a souligné le potentiel d’un centre d’arbitrage méditerranéen efficace pour établir un système qui aide chaque pays de la région à attirer les investissements et à réduire les dépenses. 

En outre, M. Jordi Domingo a expliqué que le Centre méditerranéen d’arbitrage et de médiation s’articulera autour du Consulat de la mer de Barcelone, en raison de son prestige historique incontestable et du rôle de Barcelone en tant que pôle international d’innovation et de commerce. 

Le Consulat de la Mer – Centre Méditerranéen d’Arbitrage et de Médiation contribuera positivement à la résolution des conflits entre les entreprises méditerranéennes et avec les entreprises extérieures à la région. Il ne constituera pas un challenger pour les centres d’arbitrage nationaux et régionaux ; au contraire, il aura un rôle de cohésion et sera un instrument clé pour une coordination réussie des activités commerciales Nord-Sud. 

Par conséquent, l’objectif final de l’ASCAME en lançant la création de ce Centre est de favoriser les échanges commerciaux entre les deux rives de la Méditerranée et de créer un climat de sécurité juridique pour la région.