• mars 5th, 2021

Le « Mediterranean North Africa Countries Meeting », qui s’est tenu le 25 février en ligne, a compté sur la participation d’intervenants de haut niveau qui ont présenté leurs connaissances, leur expérience et leurs bonnes pratiques pour faire face à la crise après la pandémie COVID-19 dans les pays d’Afrique du Nord. Le commerce, l’investissement, l’innovation et la révolution verte ont été les principaux sujets abordés lors des deux sessions du premier MedaMeeting (réunion méditerranéenne).

Les MedaMeetings consistent en une série de conférences et de réunions d’affaires dans le cadre du Plan de relance et un nouveau modèle de développement économique de l’ASCAME pour la Méditerranée, qui se tiendront entre février et fin 2021 sur la « Mediterranean digital live platform ». Ces rencontres ont été créées ad hoc pour contribuer à la relance des secteurs clés des économies méditerranéennes, en parlant des opportunités, du commerce, des possibilités d’investissement et des défis des marchés et des écosystèmes des pays méditerranéens.

Le premier des MedaMeetings, le « Mediterranean North Africa Countries Meeting – Exploration des marchés nord-africains », a réuni un grand nombre de participants en ligne du monde entier. L’événement était structuré en deux sessions : « Partenariat Europe-Méditerranée-Afrique du Nord : Construire des bases solides pour un avenir prometteur » et « La dynamique des pays d’Afrique du Nord : Economies : opportunités d’investissement et de commerce dans les pays d’Afrique du Nord ».

L’événement a commencé par un accueil institutionnel par le Président de l’ASCAME, M. Ahmed M. El Wakil et Elisabet Camprubí, Présidente de la Commission internationale de la Chambre de commerce, d’industrie, de services et de navigation de Barcelone.

Par la suite, plusieurs présidents et représentants de Chambres de commerce membres de l’ASCAME ont participé aux panels, comme celui de la Chambre de commerce, d’industrie et des services de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, représenté par M. Aziz Agbalu, Chef du département stratégie et partenariat, M. Omar Moro, le président de la Commission Tourisme de la Chambre de commerce et d’industrie de l’Oranie, M. Fethi Ferhane, ou la présidente de la Commission de travail des femmes entrepreneurs de l’ASCAME et de la Chambre de commerce et d’industrie du Cap Bon, Mme. Najoua Attia. Des représentants du gouvernement ont également participé à l’événement en tant qu’orateurs, tels que M. Hakim Ben Hammouda, ancien ministre tunisien de l’économie et des finances.

Plusieurs intervenants étaient présents en représentation du secteur privé, tels que M. Mario Rotllant, co-président de Cobega SA, président de NABC, co-président de CEMAES et membre du conseil d’administration de Coca-Cola European Partners, M. Adel Si-Bouekaz, directeur principal Algérie de Mediterrania Capital Partners, ou M. Emil Rademeyer, associé gérant de l’ABiQ.

D’autres institutions internationales ont contribué avec des conférenciers de premier plan, comme Mme. Clara Gruitrooy, secrétaire générale de l’Association euro-méditerranéenne arabe (EMA), ou M. Djamal-Eddine Bouabdallah, président du Cercle algéro-espagnol du commerce et de l’industrie (CCIAE), à un événement qui était modéré par M. David Garay, associé principal, Indegate Consulting.

La Méditerranée a été l’une des régions les plus touchées par COVID-19 et, dans ce contexte, la région de l’Afrique du Nord a beaucoup à dire car elle présente de nombreuses possibilités pour les pays européens et le reste du monde. Ils disposent de sources infinies d’énergie renouvelable, ils peuvent être le lieu idéal pour la délocalisation d’entreprises qui se trouvent actuellement en Asie, ils ont des industries fortes qui sont en cours de numérisation, et ils disposent d’une main-d’œuvre qualifiée, entre autres avantages.

En plus des interventions uniques des orateurs, des opportunités de réseautage ont été offertes aux participants du monde entier.