2013

Vous êtes ici

Undefined

La Semaine Méditerranéenne des Leaders Economiques stimule un réseau d’appui de la Société Civile à l’UpM

  • Quatre accords de collaboration ont été signés avec des associations représentatives de la Société Civile euro-méditerranéenne.
  • L’intégration du Maghreb est essentielle à l’union de toute la Méditerranée.
  • Plus de 1.200 experts et leaders économiques assistent à six forums thématiques à Barcelone.

Barcelone, 27 Novembre 2013.- La Semaine Méditerranéenne des Leaders Économiques qui s’est déroulée à Barcelone, s’est achevée sur un bilan positif. Au cours de ces trois jours, plus de 1.200 experts et leaders économiques ont participé à des débats et ont échangé des idées et des propositions de collaboration au sein de la Société Civile euro-méditerranéenne avec la ferme volonté de soutenir l’Union pour la Méditerranée et Barcelone, dans son rôle décisif en tant que capitale économique et pont entre les rives nord et sud de la Méditerranée.

Dans le cadre de la Semaine, l’ASCAME (l’Association des Chambres de Commerce de la Méditerranée) a signé quatre accords de collaboration avec FEMOZA (Fédération Mondiale des Zones Franches), UNIMED (Union des Universités Méditerranéenne) AFAEMME (Association des Organisations des Femmes Chefs d’Entreprises de la Méditerranée) et MEDCITÉS (Réseau des villes côtières méditerranéennes), en vue de soutenir, depuis la Société Civile, l’Union pour la Méditerranée, basée à Barcelone et de créer un réseau de fédérations et d’associations méditerranéennes conjointes.

Ainsi, le Forum sur le Développement des Entreprises en Afrique du Nord (NABDF) a montré que la région du Maghreb ne devait plus être considérée comme une opportunité pour les entreprises européennes mais comme une vraie nécessité en temps de crise, et ce, pour l’ensemble des pays du sud de l’Europe tels que l’Espagne, la France et l’Italie. L’augmentation des exportations de l’Espagne (+ 30%) et de l’Italie (+12%) vers le nord de l’Afrique en est l’exemple le plus parlant. La France les suit de près avec une augmentation de ses exportations de 8% dans la région du Maghreb. L’intégration économique du nord de l’Afrique (Maghreb) est devenue un impératif pour l’intégration de toute la Méditerranée.

Un autre des objectifs atteints lors de cette Semaine a été la consolidation de la coopération publico-privée dans le domaine de la gestion des villes méditerranéennes. En ce sens, 80 maires de villes méditerranéennes et entrepreneurs se sont retrouvés à Barcelone, pour discuter les bases d’une collaboration étroite en matière de services et de promotion des villes. En termes de formation, il a été discuté la mise en place d’une sorte d’Erasmus en entreprises méditerranéennes et la création de bourses par le biais de programmes de soutien aux jeunes licenciés de la région. D’autre part, FEMOZA (la Fédération Mondiale des Zones Franches) a annoncé la création de l’Association des Zones Franches euro-méditerranéennes, regroupant une centaine de zones franches méditerranéennes.

En matière de Finances Islamiques, tandis que la France, le Royaume-Uni et d’autres pays européens ont adapté leur législation afin de permettre ce genre d’échanges économiques, certains pays tels que l’Espagne ont encore du retard. Il est important de souligner qu’aujourd’hui, les finances islamiques sont pratiquées dans 53 pays et des grands opérateurs nord-américains encouragent leur mise en place.

La dernière journée a été marquée par le Forum Meda Women qui a réuni les femmes entrepreneures de 16 pays de la Méditerranée qui ont débattu sur les initiatives permettant de favoriser la création d’emplois en faveur de l’entreprenariat féminin. Il est à noter que, dans l’ensemble des pays méditerranéens, le taux de chômage parmi les jeunes tourne autour de 50%. De même, il est intéressant de voir que, dans les pays de la rive sud, le pourcentage de femmes à haute responsabilité atteint 29% alors que dans l’Union Européenne, ce taux n’est que de 22%.

La VII Semaine Méditerranéenne des Leaders Economiques a été organisée par la Chambre de Commerce de Barcelone et l’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée avec la collaboration de l’Union pour la Méditerranée (UpM), la Banque Européenne d’Investissement (BEI) ainsi que d’autres institutions.

Pour plus de renseignements: secretariat@ascame.org

Signature du MOU entre l'ASCAME et la FMBA

Mr. Mohamed Choucair , Président de l’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME) et Mr. Elie Zade, Président de la Fédération Méditerranéenne des Courtiers d’Assurance (FMBA), ont signé un Memorandum of Understanding (MOU) entre l’ « ASCAME » et la « FMBA ».

Ce MOU vise à développer le secteur privé, en particulier les PME, et à promouvoir développement économique et social de la région méditerranéenne, ainsi que la création de projets en collaboration ayant trait à la recherche, aux projets créatifs et à l’assistance professionnelle et créant un environnement d’investissement en faveur des initiatives provenant du secteur privé dans la région méditerranéenne qui sont les bases fondamentales pour une croissance économique et durable. Le Président Mohamed Choucair a inauguré la conférence de presse en soulignant le fait que « le Liban et Beyrouth continuent de jouer un rôle actif dans la sphère économique et commerciale du bassin méditerranéen. Ce rôle et son efficacité proviennent de la présence d’un secteur privé solide et du transfert de l’expertise d’un monde d’hommes d’affaire qui ont réussi. » Le Président Choucair est convaincu que le secteur des assurances est indispensable à toutes les activités économiques. Il a ajouté que « nous partageons l’approche à savoir comment revitaliser l’économie des pays méditerranéens par le biais d’important projets de la région méditerranéenne, en particulier les PME qui forment l’échine du développement de la Méditerranée ». Choucair considère que ces PME jouent un rôle majeur dans la réduction du taux de chômage dans la région. Il ajoute : « Nous devons faire ce qu’il y a de mieux pour tout le monde avec l’aide d’organisations similaires et nous comptons énormément sur la FMBA pour nous aider dans ce domaine. »

Propositions à mettre en place:

La transformation de la FEMIP (Facility for Euro-Mediterranean Investment and Partnership) en une Banque de Développement de la Méditerranée pour acheminer le crédit vers les PME;

La création de Centres Méditerranéens d’Arbitrage et de Médiation - Le Centre de Beyrouth en est déjà un, et d’autres vont suivre – pour sécuriser les cotraitants et favoriser le lancement des projets. Soutenir l’action de l’Union Européenne dans les pays du Sud où elle cherche à implanter un Small Business Act pour régir les conditions de travail de la Petite entreprise et faciliter son développement ; Préparer avec la Chambre de Marseille-Provence une grande exposition méditerranéenne de la Franchise pour introduire à ce secteur dynamique le plus grand nombre d’entreprises, surtout parmi les PME ; Projeter une grande conférence de l’investissement entre la Méditerranée et le Golfe, où les pays du Nord proposeraient leur technologie et les Pays du Sud un cadre favorable à l’investissement.

Discours de Mr. Ziade

Le Président Ziade a annoncé que la FMBA et l’ASCAME suivaient un objectif commun, celui d’atteindre la stabilité et de renforcer le commerce entre les régions méditerranéennes. Il ajoute « la FMBA a été établie il y a 10 ans, avec l’objectif d’aider les courtiers d’assurance des pays méditerranéens de redécouvrir l’importance et le potentiel offerts par la région. Depuis la perspective institutionnelle de la FMBA, la Méditerrannée n’est pas considérée comme une frontière entre les pays l’encerclant mais comme un pont ou un chemin qui pourrait unir les experts à différents niveaux.»

Le président Ziade a expliqué que la FMBA avait débutée avec une petite vision de ses fondateurs en France, Italie et Espagne, alors qu’aujourd’hui elle comprend 14 associations d’intérmédiaires de dix pays différents de la région méditerranéenne avec un fort potentiel d’expansion et de nouveaux pays membres.

Mr. Ziade considère que la réunion avec l’ASCAME dont le réseau est composé de 230 membres du bassin méditerranéen, est un moment clé. Il ajoute : « Seulement un large réseau marqué par l’unité et la coopération peut nous permettre d’atteindre les résultats que nous désirons à cet égard. ASCAME est un exemple formidable pour nous et un partenaire professionnel de grande valeur.»

Remise des insignes de Chevalier de l'Ordre du Mérite au Président de l'ASCAME, Mr. Mohamed Choucair

Remise des insignes de Chevalier de l'Ordre du Mérite au Président de l'ASCAME, Mr. Mohamed Choucair

Le Président de l'ASCAME, Monsieur Mohamed Choucair, s'est vu remettre les insignes de Chevalier de l'Ordre du Mérite lors de la cérémonie organisée par l'Ambassadeur français, son Excellence Mr. Patrice Paoli, le 16 novembre dernier à l'Ambassade de France au Liban/ Résidence des Pins.

Bilan positif du 1er an du mandat de Mohamed Choucair à la tête de l'ASCAME

Cela fait déjà un an que Mohamed Choucair a été élu à la présidence de l'ASCAME, l'Association de Chambres de Commerce de la Méditerranée et le bilan de cette première année de mandat s'avère positif.

Pendant cette année, M. Choucair a poursuivi son objectif de consolidation de l'Association par le biais de la signature d'accords stratégiques en vue du développement du partenariat euro-méditerranéen et la consolidation d'une zone d'intégration euro-méditerranéenne. En parallèle, l'ASCAME a réussi à faire participer les membres de son réseau au cours de cette année au financement de projets européens et internationaux en collaboration avec d'autres organisations, pour un montant total de 40 millions d'euros.

Cela suppose que l'ASCAME et son réseau de chambres de commerce, sont mandatés par les différentes agences européennes et internationales pour gérer et mettre à disposition des PME des deux rives de la Méditerranée l'accès au crédit et à l'investissement dans des projets visant le développement euro-méditerranéen. M. Choucair a poursuivi son effort dans le but de favoriser la création d'un tribunal arbitral méditerranéen. De même, il a accru la présence de l'ASCAME auprès des organismes économiques internationaux avec plusieurs entretiens avec les leaders économiques et politiques de la région euro-méditerranéenne. Parmi eux, il a rencontré le président de la République Française, M. François Hollande, le secrétaire général de l'Union pour la Méditerranée, M. Fathallah Sijilmassi; le président de la République du Liban, Michel Sleiman; le vice-président du BEI, M. de Fontaine Vive et le président du Gouvernement catalan, M. Artur Mas, parmi d'autres personnalités.

Dans le chapitre d'accords, le président Choucair a signé l'accord de collaboration avec le BEI le 26 novembre 2012 qui renouvelait le partenariat en faveur des entreprises méditerranéennes. En mutualisant leurs compétences et moyens d'action à l'appui du secteur privé, l'ASCAME et le BEI entendent porter leurs moyens au plus près des besoins des promoteurs de projets et des initiatives créatrices d'emploi.

11ème édition du Forum Méditerranéen de la Logistique et du Transport

Le 18 Juin 2013 auront lieu à Barcelone la 11ème édition du Forum Méditerranéen de la Logistique et du Transport et le 6ème Sommet Méditerranéen des Ports et du Transport Maritime dans le cadre du 15ème anniversaire du Salon International de la Logistique et de la Manutention (SIL 2013).

Organisé par l'ASCAME, le consortium de la Zona Franca de Barcelone, les organisateurs du SIL, avec la collaboration de la Chambre de Commerce de Barcelone, l'UpM (Union pour la Méditerranée), la BEI (Banque Européenne d'Investissement) et d'autres organisations, ce forum représente une opportunité exclusive de rencontrer et de discuter avec plus de 300 acteurs du transport et de la logistique en Méditerranée et d'explorer de nouvelles opportunités de négoce.

12th Conférence FEMIP - Megaron Athens International Conference Centre

Les 18 et 19 Avril 2013 aura lieu à Athènes la 12ème Conférence FEMIP organisée par la Banque Européenne d'Investissement (BEI) en collaboration avec la Commission Européenne et l'Organisation Maritime Internationale (OMI).

Cette conférence de haut niveau offrira une plateforme interactive pour la discussion et le débat et représentera par le biais de tables rondes engagées, l'opportunité de discuter des questions essentielles telles que :

créer des clusters maritimes et promouvoir les réseaux à travers les instituts de formation,  

combler le fossé de la sécurité et la surveillance effective,  

- adresser des synergies grâce à des projets et des opportunités pour le développement et les investissements.

Mohamed Choucair rencontre la Chambre des Députés Italienne

Mohamed Choucair rencontre la Chambre des Députés Italienne

Les 24 et 25 Janvier 2013 derniers, le Président de l'ASCAME, Mr. Mohamed Choucair s'est rendu à la Chambre des Députés à Rome pour assister à la réunion de la Commission Economique et Financière des Affaires Sociales et de l'Education. Au cours de cette réunion, deux points essentiels ont été soulevés : la transformation de la FEMIP en Banque euro-méditerranéenne de développement et le développement d'opportunités d'affaires et d'investissements dans le sud de la Méditerranée.

Pour plus d'information sur la FEMIP, veuillez vous rendre sur le lien suivant : FEMIP