2014

Vous êtes ici

Undefined

L’Ascame signe un accord de collaboration avec le réseau des sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge de la méditerranée- Centre Méditerranée pour la Coopération.

L’accord de collaboration qui a été signé le 3 juin à Barcelone entre l’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME) et le réseau des sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge de la méditerranée représenté par le Centre pour la Coopération en Méditerranée prouve l’engagement des deux entités en faveur de la paix, des droits de l’homme, de la solidarité, de la justice, de la liberté et de l’égalité économique, sociale et culturelle dans les pays de la région du Méditerranée.

En vertu de l’accord signé, ASCAME et le Centre pour la Coopération en Méditerranée s’engagent à collaborer grâce à la réalisation d’actions et de projets conjoints dans l’intérêt de servir le bien commun et le progrès du bassin méditerranéen.

L’ASCAME est, depuis 1982, le représentant principal du secteur privé en Méditerranée et regroupe à près de 300 Chambres de Commerce et d’Industrie et d’autres organismes associés au 23 pays de la Méditerranée. Le Centre pour la Coopération pour la Méditerranée a été créé avec l’objectif d’accueillir le Bureau Permanent de la Conférence Méditerranéenne qui encourage les rencontres et l’échange d’expérience permettant l’accomplissement des objectifs du mouvement International de la croix Rouge et du croissant Rouge.

L’accord a été signé par le Président de l’ASCAME, M. Mohamed Choucair, et la Vice-présidente du Centre pour la Coopération en Méditerranée, en représentation du réseau des Sociétés Nationales de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge de la Région Mme. Marta Corachán.

Lancement officielle du projet EUROMED Invest

Le 9 juin dernier la conférence du lancement du projet OPTIMED s’est tenu à Cagliari (Italie).
Le projet est financé par le programme ENPI CBC MED, l´instrument financière soutenant la politique européenne de voisinage (ENP) dans la région mediterranéenne.
Les principales institutions qui s'occupent des politiques de transport maritime et transport -publique et privée – ont participé à cette conférence. Après les mots de bienvenue prononcés par Mr. Massimo Deiana, du ministère de transport de la région de Sardaigne , Mr. Paolo Fadda directeur du CIREM (Economiques and Mobilité Inter-Université Research Center) a pris parole pour souligner l´importance du projet OPTIMED pour promouvoir les politiques de développement dans la région du Méditerranéen.
La politique maritime dans le Méditerranéen fut fut au cœur de la présentation de Miss Susanna Diliberto, du programme ENPI, autorité de gestion commune, et de Mr. Roberto Martinoli, du conseil d´administration du CONFITARMA, l'association des principaux armateurs italiens.
La seconde partie de la conférence a pris la forme d’une table ronde où se sont réunis tous tous les partenaires du projet: Gouvernement de la région de Sardaigne et l’université de Cagliari en Italie, l’ASCAME - Association des Chambres de Commerce et d´Industrie de la Méditerranée – et l´école européenne Short Sea Shipping basée en Espagne, la Chambre de Commerce de Beyrouth et du Mont Liban, et le ministère libanais du transport et du travaille publique.
Cette table ronde a offert une opportunité de débattre publiquement et émettre une réflexion commune sur des sujets d´intérêts généraux en relation avec les infrastructures de transport.
Pendant les dernières années les flux commerciaux dans la région de la Méditerranéen ont été changés radicalement, affichant l’existence de nouvelles opportunités non exploitées, qui sont plus avantageuses – respectueux de l’environnement – que des investissements de transports par terrestres.
Le projet OPTIMED a pour objective de promouvoir le commerce maritime- dans la région de la Méditerranéen, augmenter la circulation des produits le long de l’axe nord-ouest _sud-est de la région du Méditerranéen.
Afin de promouvoir la coopération économique entre les pays de latin arc la nord-ouest région méditerranéenne (Espagne, France, et Italie) et les pays du rive-sud (principalement Liban, Egypte et Jordanie), Beyrouth(Liban) et Porto Torres (Italie) les ports se transformeront en hubs.

12ème Forum de la Logistique et du Transport

Dans le cadre du Salon International de la Logistique et de la Manutention – SIL 2014 – l'ASCAME organisera le 3 juin à Barcelone, la 12ème édition du Forum Méditerranéen de la Logistique et du Transport.

Organisé par l'ASCAME et le consorci de la Zone Franche de Barcelone, le forum aura pour thème, cette année, « bâtir des liens » et abordera des questions relatives aux perspectives d'une nouvelle Agence Méditerranéenne de la logistique, de même que les défis et les développements logistiques dans le domaine des transports aériens, maritimes et ferroviaire en Méditerranée. Une session sera consacrée aux partenariats stratégiques entre les pays du Golfe et de la Méditerranée, une autre à la logistique dans l'industrie alimentaire et, finalement, un focus sera mis sur la région du Maghreb. Dans le cadre du forum, se tiendra par ailleurs, le 7ème Sommet Méditerranéen des Ports dont l'objectif sera de développer un certain protocole propre au secteur portuaire et présenter, de façon détaillée, le niveau d'investissements ainsi que la gestion des infrastructures sur les côtes méditerranéennes. Pour plus d'informations, veuillez cliquer ici

Re-election du Mohamed Choucair

Le comité Exécutif de l’ASCAME approuve différents projets et initiatives en faveur du développement économique et des entreprises en Méditerranée.

L’Association des Chambres de Commerce de la Méditerranée (ASCAME), représentant le plus important du secteur privé en Méditerranée a tenu à Tanger (Maroc), son Comité Exécutif qui a approuvé, parmi d’autres résolutions, la réélection du Président Mohamed Choucair, pour les deux prochaines années, après un premier mandat

Lors de ce Comité Exécutif, ont également été présentés les 22 projets cofinancés par l’UE et gérés par le réseau de l’ASCAME pour une valeur de 60 millions d’euros. Le Comité a encouragé les membres à continuer de travailler en réseau en favorisant la coopération méditerranéenne.

 

 

Table Ronde ASCAME sur l'énergie

ASCAME: Table Ronde sur les échanges énergetiques

Dans le cadre des réunions du Bureau et du Comité Exécutif de l’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME) qui se sont déroulées le 2 mai à Tanger, l’ASCAME a organisé en parallèle une table ronde sur l’intégration et le développement énergétique dans le bassin méditerranéen. 

La table ronde sur les échanges énergétiques, organisée par les commissions des énergies renouvelables, des énergies conventionnelles et de l’environnement et changement climatique de l’ASCAME, a été inaugurée ce vendredi 2 mai par le Président de la CCI de  Tanger, Mr. Omar Moro, également Vice-président de l’ASCAME et Président de la Commission des Energies Renouvelables de l’ASCAME.  

La Table ronde a été presidée par le Président Omar Moro, le Secrétaire Général du Ministère des Mines et Energies, M. Abderrahim Hafidi, le Chef de Bureau de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) à Rabat, M. Guido Prud’Homme, le Directeur de la Coopération de l’Agence Marocaine pour l’Energie Solaire (MASEN), M. Nabil Saimi et un représentant de la Commission des Energies Conventionnelles de l’ASCAME également membre du Comité des Energies de la CCI Istanbul, M. Nadim Ekiz.

Dans son discours d’inauguration, le Président Omar Moro a souligné l’importance de cette table ronde  en vue de consolider les échanges énergétiques  et créer des partenariats complémentaires, solides et durables en Méditerranée.

M. Abderrahim Hafidi a donné quant à lui un aperçu plus précis sur le secteur énergétique au Maroc. Il a notamment expliqué que le Maroc était un pays qui regorgeait d’un grand potentiel exploitable en termes de ressources énergétiques et que l’intégration régional des marchés était essentiel à l’exploitation efficace de ses dernières. Il a précisé que les stratégies du pays en termes d’énergie reposaient sur quatre grands axes: l’accélération des réformes institutionnelles marocaines; le lancement de programmes liés à l’énergie tels que le Plan Solaire Marocain et la création d’un parc éolien; l’interconnexion renforcée avec les réseaux européens avec pour objectif d’intégrer et d’ouvrir le marché et finalement la création d’opportunités d’investissement dans tous les secteurs.

M. Nabil Saimi, de l’Agence Marocaine pour l’Energie Solaire (MASEN), a précisé que la mise en œuvre du Plan Solaire Marocain a été accompagnée d’un nouveau cadre institutionnel et a présenté également d’autres initiatives régionales en faveur de l’intégration énergétique telles que les projets MedRed,Res4Med ou OME.

Finalement, Mr. Guido Prud’Homme a insisté sur le fait que l’efficacité énergétique était une priorité d’investissement pour la BEI et qu’elle était systématiquement intégré à tous les projets financés. Il a illustré cette déclaration en expliquant qu’environ 7 milliards d’euros avaient été destinés à des projets en faveur de l’efficacité énergétique entre 2008 et 2013 et a finalement donné quelques exemples concrets sur les programmes pouvant être financés.

Projets du réseau ASCAME

L’ASCAME (Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée) en partenariat avec d’autres organisations participe de manière active à la mise en œuvre de plus de 20 projets en faveur de la Méditerranée.

Le réseau de l’ASCAME, le représentant principal du secteur privé dans le méditerranéen, est présent dans les consortiums de plus de 22 projets en Méditerranée. L’Association ASCAME regroupe plus de 250 Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée ainsi que d’autres entités des 23 pays du nord et du sud de la région et représente des millions d’entreprises.  

L’objectif de l’ASCAME est de promouvoir la Méditerranée et ses entreprises dans le monde, notamment le secteur privé, en favorisant l’investissement et en contribuant ainsi au développement économique de la région.

Le réseau ASCAME est impliqué dans un total de 22 projets en Méditerranée. Ces derniers sont cofinancés par l’Union Européenne (UE) et représentent un budget d’environ 52 millions d’euros. Parmi les membres de l’ASCAME qui participent à ces projets  figurent, entre autres, l’Italie, l’Egypte, le Morocco, Turquie, Algérie, le Liban, la Jordanie, la Tunisie, la France, la Grèce, Chypre, la Croatie et l’Espagne. 

Les projets auxquels participe actuellement le réseau ASCAME touchent divers secteurs et champs d’action parmi lesquels les plus importants sont:

  • Le tourisme culturel et le tourisme durable (UMAYYAD, GOALS)
  • La promotion des investissements dans la région d'euro-méditerranéen(Euro Med Invest)
  • Les technologies solaires (FOSTER in MED, SHAAMS, STS MED, FIREMED y GR.ENE.CO)
  • Le traitement de résidus et le recyclage (MED- 3r y GMI )
  • Les clusters locaux d’agro-entreprises (LACTIMED)
  • L’Alimentation traditionnelle  (E.H.P.P.C.- Med, SLOWMED y MedDiet)
  • L’Industrie textile (SUSTEXNET y TEX-MED)
  • L’Apprentissage intergénérationnel (PRIME)
  • Les Diasporas (MedGeneration )
  • Le développement économique local (EDILE)
  • La logistique (OPTIMED)
  • La création d’emplois et la mobilité (EGREJOB y MED-MOBIL)

 

Présentation de Med Diet dans la Fira Alimentaria, Barcelone

l’ASCAME a présenté lors d’une table ronde la Déclaration pour sauvegarder et promouvoir le régime Méditerranéen, en mettant en relief le travail en réseau du secteur privé et des Chambres
comme un instrument de cette promotion. La diffusion faite sur le régime méditerranéen a des effets positifs sur l’environnement, la santé et est également considéré comme étant créateur d’opportunités commerciales.
Un autre point important qui fut souligné a été la prise en compte du projet MedDiet et la promotion du régime méditerranéen comme élément fondamentaux stimulant l’industrie du tourisme, qui représente le premier secteur en Méditerranée.
La reconnaissance par l’UNESCO du “régime méditerranéen” comme patrimoine immatériel de l’humanité, initiative soutenue par la Commission européenne et certains pays européens et méditerranéens démontrent que ce régime n’est pas seulement est une manière de s’alimenter mais aussi un facteur clé d’intégration et de développement économique et sociale dans la
région. Ces facteurs sont alignés aux objectifs fondamentaux du projet MedDiet.

Présentation de Med Diet dans la Fira Alimentaria

Table Ronde de MedDiet dans la Fira Alimentaria l’ASCAME

FR

Événement méditerranéen régional en faveur de la paix

Des actionnaires et leaders de la Méditerranée unissent leurs efforts en faveur de la paix 

Le réseau local du Pacte Mondial des Nations Unies en Turquie (Global Compact Türkiye), en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (UNDP) et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Mersin (MTSO) ont lancé ce 1er avril 2014 à Mersin, Turquie, le «Business for Peace » en Turquie.

L’événement régional méditerranéen a porté sur la mise à niveau et le renforcement des efforts liés au développement durable pour faire avancer la paix dans la région, la Chambre de Mersin  étant la première des Chambres de Commerce de la région à promouvoir l’initiative du « Business for Peace ». L’événement a permis, d’une part, à des entreprises de se joindre à la plateforme mais a également mis en lumière les opportunités du secteur privé, les actions collaboratives et les contributions dans l’avancée de la paix, grâce aux démarches commerciales responsables et aux engagements des intervenants communautaires.

En tant que membre de l’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME), la CCI Mersin a delivré un message à l’audience de la part du Président, Mr. Mohamed Choucair, au nom de l’organisation. Dans ce message, le Président a mentionné le rôle de l’ASCAME pour renforcer le dialogue et la coopération parmi ses membres en vue d’obtenir les objectifs de paix en Méditerranée, notamment par le biais de la promotion des activités sociales et économiques en tant qu’instruments de paix, de collaboration et de réconciliation. Il a également été évoqué la nécessité d’unir les efforts en faveur du progrès ; de continuer à lutter pour une zone prospère et pacifique mais aussi pour un dialogue économique actif dans lequel l’Union pour la Méditerranée peut jouer un rôle clé.

Puisque la paix peut avoir diverses significations suivant les contextes, les réseaux locaux du Pacte Mondial des Nations Unies jouent un rôle essentiel pour la mise en place de la plateforme B4P dans les localités et pour encourager les entreprises à contribuer à l’avancée de la paix. Melissa Powell, Responsable de la Stratégie et du Partenariat pour la Paix du pacte Mondial des Nations unies a indiqué que la plateforme est celle qui évolue le plus rapidement et qui compte à ce jour environ 100 entreprises. 

Le projet MedDiet, auquel participent l’ASCAME et certains membres de son réseau, reçoit le prix “Barcelona Méditerranée

Xéme édition du Congrès International du Régime Méditerranéen, Barcelone

FR

Pages