2014

Vous êtes ici

Undefined

Lancement d’un appel d’offre dans le cadre du projet OPTIMED

Dans le cadre de sa participation au projet financé par l’UE du programme IEVP CT MED : « OPTIMED- Rationaliser les voies maritimes méditerranéennes : des ports du sud-est au nord-ouest » - IBB _3.2_0465, la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Beyrouth et du Mont-Liban – CCIABML lance un appel d’offre pour la : « conception, développement et test d’une nouvelle plateforme d’information créée pour permettre aux entreprises de planifier l’expédition et identifier les meilleures options de fret depuis la région du nord-ouest à la région du sud-est du bassin méditerranéen. La plateforme devra être développée en accord avec les standards internationaux d’accessibilité et devra fournir aux usagers les différentes options en termes de ports, de connections, de temps, de disponibilité spatiale et de fréquence de services.

Sont éligibles toutes les personnes légales, participant soit individuellement, soit en groupe de soumissionnaires, établies dans un Etat Membre de l’Union Européenne ou dans un pays régi par la Régulation IEVP (CT) 1638/2006. Sont également éligibles les organismes internationaux. Le délai de remise du formulaire d’adhésion est fixé au 10 février 2015.

Veuillez trouver ici l’avis de marché et le formulaire d’adhésion

Pour plus d’information, veuillez visiter la page web de la CCIABML : www.ccib.org.lb

L’ASCAME collabore avec l’Association des Ports de Croisière Méditerranéens (MedCruise)

L’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME) et l’Association des Ports de Croisière Méditerranéens (MedCruise) ont signé mercredi 26 novembre un Mémorandum d’entendement en vue de créer un réseau efficace et durable entre les ports de croisières méditerranéens en impliquant le secteur privé méditerranéen.

L’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME) et l’Association des Ports de Croisière Méditerranéens (MedCruise) ont signé mercredi 26 novembre un Mémorandum d’Entendement à l’occasion du plus grand événement économique de la région: la 8ème Semaine Méditerranéenne des Leaders Economiques, qui s’est déroulée du 26 au 28 novembre 2014 à Barcelone et de la XXIII Assemblée Générale de l’ASCAME tenue le 26 novembre. Cet accord, qui permettra aux deux institutions d’intensifier leur collaboration et de soutenir l’industrie florissante des croisières en tant que moteur de croissance sociale et économique de la région, a été signé par le Président de l’ASCAME, M. Mohamed Choucair et par la Présidente de MedCruise, Mme. Carla Salvadó.

« MedCruise et l’ASCAME contribueront à la création d’un réseau efficace et durable avec l’objectif final de soutenir l’industrie des activités de croisière dans la région méditerranéenne ainsi que ses peuples et ses entreprises» a annoncé Carla Salvadó. Elle a ajouté que, par le biais de cet accord, l’Association continue ses efforts visant à attirer plus de touristes de croisières dans la région. MedCruise s’engage également à développer un environnement propice à l’investissement et à encourage les initiatives dans la région méditerranéenne et ses mers adjacentes au profit d’une croissance durable et saine de l’industrie des croisières.

MedCruise compte 70 membres représentant plus de 100 ports autour de la Méditerranée, y compris la mer noire, la mer rouge et le proche atlantique ainsi que 32 membres associés dont des comités de tourisme, des agents de port et des agents maritimes. L’association aide ses membres à tirer profit de l’industrie prospère de la croisière grâce au networking et aux opportunités de développement promotionnel et professionnel.

Par le biais de cet accord, les deux institutions partageront les meilleures pratiques, et collaboreront sur l’élaboration et la consolidation de projets internationaux dans la région méditerranéenne. Elles organiseront aussi des réunions bilatérales ainsi que des évènements et ateliers en lien avec les secteurs stratégiques d’intérêt commun tels que les ports méditerranéens, le transport et la logistique et le tourisme.

ASCAME organise «Conférence Internationale sur l’Energie en Méditerranée» qui se déroulera le 8 décembre 2014 à Istanbul, Turquie.

La « Conférence Internationale sur l’Energie en Méditerranée » se déroulera le 8 décembre 2014 à Istanbul, Turquie.

Cette conférence, organisée par l’ASCAME et la Chambre de Commerce d’Istanbul, en tant que Présidente de la Commission des Energies Conventionnelles de l’ASCAME, se déroulera dans un contexte où l’énergie et un facteur clé de développement et un défi dans notre région et où l’interdépendance et la complémentarité énergétique qui lient les pays des deux rives invitent à réfléchir à une coopération énergétique plus approfondie. L’événement représentera une grande opportunité de discuter les derniers développements   ainsi que les opportunités et défis que peuvent supposer le secteur énergétique dans la région. Dans le cadre de cet événement seront également organisés le 9 décembre des rencontres B2B entre les entreprises méditerranéennes participant è l’événement en vue de créer des opportunités d’affaire.

Le formulaire d’inscription qui devra être dûment rempli et renvoyé au secrétariat de l’ASCAME(secretary@ascame.org) ainsi qu’à Mme. Özlem Kilic (ozlem.kilic@ito.org.tr) .

 

L’ASCAME collabore avec l’Union Méditerranéenne des Confédération d’Entreprises (BusinessMed)

L’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME) et l’Union Méditerranéenne des Confédération d’Entreprises (BusinessMed) ont signé mercredi 26 novembre un Mémorandum d’entendement pour encourager le développement social et économique de la communauté des entreprises méditerranéennes.

L’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME) et l’Union Méditerranéenne des Confédération d’Entreprises (BusinessMed) ont signé mercredi 26 novembre un Mémorandum d’Entendement à l’occasion du plus grand événement économique de la région: la 8ème Semaine Méditerranéenne des Leaders Economiques, qui s’est déroulée du 26 au 28 novembre 2014 à Barcelone et de la XXIII Assemblée Générale de l’ASCAME tenue le 26 novembre. Cet accord, dont l’objectif est de développer la communauté des entreprises méditerranéennes et maximiser la coopération euro-méditerranéenne multilatérale et bilatérale, a été signé par le Président de l’ASCAME, M. Mohamed Choucair et par le Président de BusinessMed, Mr. Jacques Jean Sarraf.

L’Union Méditerranéenne des Confédérations d’Entreprises (BUSINESSMED) est une organisation patronale régionale qui est née de la volonté, de la détermination et du militantisme des présidents des fédérations des douze pays membres et qui a pour mission d'accélérer l’intégration et le développement économique et social dans la région. Le principal objectif de BUSINESSMED est l’intégration économique avec l’Europe et dans l’économie mondiale.

Aujourd’hui BusinessMed regroupe les principales patronales d’Algérie, de Chypre, d’Egypte, d’Israël, de Jordanie, du Liban, de Malte, du Maroc, de Palestine, de la Syrie, de la Tunisie, de l’Italie, de la Grèce, de la France, de l’Allemagne, de la Serbie, du Portugal, de la Turquie, de l’Espagne et de la Mauritanie.

Grâce à la signature de cet accord, l’ASCAME consolide son rôle en tant que représentant principal du secteur privé méditerranéen. Les deux institutions s’engagent à participer au programme d’actions respectif de chacune des entités et à collaborer à la mise en œuvre de projets internationaux dans la région méditerranéenne.

ASCAME et l’ICC/WCF signent un Mémorandum d’Entendement (MoU)

L’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME) et la Chambre de Commerce Internationale (ICC) Fédération Mondiale des Chambres (WCF) ont signé le mercredi 26 novembre un Mémorandum d’Entendement en vue de renforcer le rôle de la communauté méditerranéenne des entreprises.

L’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME) et la Chambre de Commerce Internationale (ICC) Fédération Mondiale des Chambres (WCF) ont signé le mercredi 26 novembre un Mémorandum d’Entendement dans le cadre de l’événement économique le plus important de la région méditerranéenne qui s’est déroulé du 26 au 28 novembre 2014 à Barcelone et de la XXIII Assemblée Générale de l’ASCAME tenue le 26 novembre.

Cet accord, qui vise à promouvoir les meilleures pratiques des entreprises et à partager le savoir-faire parmi les entreprises et notamment les PME de la région, a été signé par le Président de l’ASCAME, M. Mohamed Choucair et le Président de la WCF, M. Peter Mihoc. “Je suis convaincu qu’aujourd’hui l’avenir de l’économie mondiale repose fortement sur les PME qui peuvent compter sur l’ICC/WCF pour renforcer leurs activités” a annoncé le Président Mihoc. Il a également salué la signature de ce MoU comme étant une première étape décisive en faveur de nouvelles opportunités pour échanger et promouvoir les pratiques d’excellence, ainsi qu’encourager les initiatives entrepreneuriales.

Finalement, il a souligné le rôle important des chambres à soutenir la récupération économique en Méditerranée par le biais de PME consolidées. La Chambre de commerce internationale (ICC) est l’organisation mondiale des entreprises. Elle est l’unique porte-parole reconnu de la communauté économique à s’exprimer au nom de tous les secteurs et de toutes les régions, fédérant des milliers d’entreprises et fédérations professionnelles au sein de ses comités nationaux, dans plus de 120 pays. Elle joue un rôle de leader dans l’élaboration des règles du commerce international et dans la diffusion de bonnes pratiques. La Fédération mondiale des chambres de commerce (WCF) est une partie intégrale du dispositif de l’ICC et a pour mission d’encourager la formation de réseaux et les échanges d’informations sur les pratiques d’excellence des chambres. Cet accord est en ligne avec la mission de l’ASCAME qui consiste à consolider le rôle des Chambres de Commerce de la Méditerranée en leur permettant d’atteindre des pratiques et du savoir-faire d’excellence à l’échelle internationale. D’autre part, grâce à cet accord, l’ASCAME rejoindra neuf autres organismes transnationaux régionaux y compris Eurochambres, l’Association des Chambres de Commerce Ibéro-américaines (AICO), les Chambres Consulaires Africaines et Francophones (CPCCAF), la Confédération des Chambres de Commerce d’Asie pacifique (CACCI) et le Jeune Chambre Internationale (JCI) et permettra à l’ICC/WCF de jouer un rôle plus important à l’échelle méditerranéenne. En tant que première initiative de ce Mémorandum d’Entendement, l’ASCAME participera au Congrès Mondial des Chambres, organisé par l’ICC/WCF qui se tiendra du 10 au 12 juin 2015 à Turin, Italie.

L’ASCAME et l’UPM collaborent au profit de l’intégration économique en Méditerranée

L’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME) et le Secrétariat de l’Union pour la Méditerranée (UpM) ont signé mercredi 26 novembre un accord stratégique de collaboration en vue de renforcer l’implication du secteur privé dans le développement économique et social de la région.

L’ASCAME et le Secrétariat de l’UpM ont signé un nouvel accord stratégique de collaboration le 26 novembre 2014 à l’occasion de la 8ème Semaine Méditerranéenne des Leaders Economiques qui s’est déroulée du 26 au 28 novembre 2014 à Barcelone.

La signature de cet accord, qui vise à promouvoir la participation des entreprises et l’implication du secteur privé dans les activités de l’ASCAME et de l’UpM, est la poursuite d’une collaboration déjà fructueuse entamée en 2011 dont se sont félicités les deux signataires : le Président de l’ASCAME, M. Mohamed Choucair, d’une part, et le Secrétaire Général de l’UpM, M. Fathallah Sijilmassi, d’autre part.

Encourager les opportunités d’emplois, promouvoir les initiatives d’entreprises sociales, faciliter les flux d’investissement et augmenter les investissements de la région euro-méditerranéenne sont les principales lignes d’actions de cette collaboration. Plus concrètement, cet accord a pour objectif de soutenir les initiatives qui encouragent la création d’emplois et l’entreprenariat, en ciblant principalement les petites et moyennes entreprises (PME) qui comptent pour 90% des entreprises de la région.

« Le secteur privé est un partenaire essentiel pour encourager les opportunités d’investissement et le commerce ainsi que le transfert de connaissance et de technologie (…) Le Secrétariat est heureux de travailler avec l’ASCAME pour développer un environnement favorable à l’investissement et renforcer les initiatives du secteur privé qui est à la base d’une croissance économique durable et saine » a souligné M. Fathallah Sijilmassi. Il a également insisté sur l’importance de développer des projets spécifiques qui impliquent les jeunes entrepreneurs et qui facilitent l’accès aux outils techniques et financiers.

« Notre objectif est de renforcer la collaboration entre les secteurs publics et privés, encourageant ainsi le développement socio-économique des deux rives de la Méditerranée et contribuant à la création d’emplois, spécialement pour les jeunes » a ajouté M. Mohamed Choucair. Selon lui, il est aussi crucial d’encourager l’internationalisation des PME et de faciliter les flux de commerce et d’investissement dans la région pour sortir de la crise actuelle et générer des opportunités de croissance.

Dans le cadre de la 8ème Semaine Méditerranéenne des Leaders Economiques, le Secrétaire Général Sijilmassi s’est vu remettre le prix de l’ASCAME par le Président Choucair en reconnaissance des efforts menés par l’UpM pour promouvoir le développement des entreprises et l’engagement du secteur privé au profit du développement de la Méditerranée.

ASCAME et d’autres institutions proposent une nouvelle feuille de route pour l’intégration méditerranéenne

Plus de 1300 experts ont participé au Medaweek 2014, et à ses 10 forums thématiques incluant plus de 60 sessions et réunions d’affaire.

• Un Pari a été fait pour une stratégie d’intelligence économique propre à la Méditerranée.

• Un appel a été lancé pour une meilleure intégration économique du Maghreb.

• La création d’une Agence de Tourisme Méditerranéenne a été proposée et le désir de créer une marque de la Méditerranée a été renouvelé.

• Le soutien à l’économie verte a été perçu comme un instrument essentiel pour encourager le développement durable de la région.

• Le lancement de programmes de soutien aux jeunes universitaires méditerranéens a été annoncé.

La 8ème Semaine Méditerranéenne des Leaders Economiques s’est achevée ce vendredi 28 novembre après trois journées durant lesquelles se sont déroulés 10 forums thématiques et plus de 60 sessions de travail, avec un taux de participation de plus de 1.300 personnes dont des représentants du secteur privé, des autorités politiques et des organisations internationales, faisant de cet évènement la rencontre la plus importante entre les leaders de la région méditerranéenne.

La Semaine Méditerranéenne, organisée par l’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME) et la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Navigation de Barcelone, a également compté sur la collaboration de l’Union pour la Méditerranée (UpM), institution avec laquelle l’ASCAME a signé un accord de collaboration par le biais duquel a été renouvelé l’intérêt commun entre les deux organisations pour promouvoir la Méditerranée.

“Le besoin de changement” a été le thème principal de cette édition. Les propositions qui ont été mises sur le devant de la scène durant les sessions organisées lors des différents forums ont été les suivantes:

Lors du Forum NABDF l’intégration économique du Maghreb a été réaffirmée comme étant la meilleure voie pour permettre à la région de figurer parmi les grands blocs économiques du monde.

Les coûts de la “désunion” des pays du Maghreb sont estimés à 8000 millions d’euros annuels, alors que les bénéfices d’une meilleure intégration de ces pays devraient permettre une croissance de 30% du PIB sur une période de 10 ans.

L’intégration permettrait une meilleure exploitation des grandes complémentarités existantes entre les pays du Maghreb dans les secteurs de l’énergie, de l’agriculture, du tourisme et des mines. Elle aiderait également à atteindre une meilleure utilisation des ressources humaines existantes et une meilleure proximité géographique avec l’Europe et l’Afrique. Les besoins du Maghreb se transforment en opportunités pour leurs voisins européens, confirmant ainsi le potentiel et les synergies existantes entre l’Europe et le nord de l’Afrique.

Dans le domaine de l’Intelligence Economique, il a été souligné l’existence de facteurs essentiels afin de permettre à la Méditerranée de récupérer son rôle de puissance économique. A cet effet, la mise en place d’une stratégie d’intelligence économique propre à la Méditerranée, alternative du monde anglo-saxon, a été qualifiée d’indispensable et il a été décidé d’exploiter plus en détail ce concept lors des prochaines éditions de la Semaine.

Le forum méditerranéen des zones franches et économiques a concrétisé un plan d’action pour augmenter l’absorption de l’investissement à l’étranger et créer un scénario sûr pour les projets futurs dans la région.

Le Forum MEDITOUR, dont la sixième édition a mis à l’honneur le Liban, a encouragé la création d’une Agence de Tourisme de la Méditerranée, en tant qu’instrument indispensable pour le développement efficace d’une marque spécifique à la Méditerranée. Cette initiative permettra d’atteindre une meilleure rentabilité de l’investissement prévu dans le secteur pour les prochaines années qui est déjà de plus d’un milliard de dollar. Lors du forum sur les entrepreneurs, se sont réunis des experts du monde des affaires, des gouvernements, des banques, des universités, des associations d’entrepreneurs et des organismes multilatéraux. Durant la session, il a été mis sur le devant de la scène que le pourcentage élevé d’universitaires au chômage de 50% empêche le développement économique durable au sein de la région méditerranéenne. Pour pallier à ce déficit, il a été discuté la mise en place de programmes qui offrent à ces universitaires l’opportunité de devenir des entrepreneurs en comptant sur le soutien des universités ainsi que sur des organismes de soutien financier et technique.

La deuxième édition du Sommet sur les Finances Islamiques a appelé les gouvernements de la région à adopter les changements et les cadres légaux nécessaires pour accueillir ce secteur financier en plein boom. Les finances islamiques correspondent aujourd’hui à 4% des finances mondiales, avec une croissance annuelle de 20%.

Dans un contexte de crise de liquidité, les pays méditerranéens devraient faciliter l’entrée de ces flux financiers, à l’image des pays développés. En ce qui concerne les initiatives à développer dans le domaine de l’économie verte, les pays de la région ont été appelés à prendre les mesures suivantes afin de pouvoir capter les flux économiques prévus par l’investissement, estimés à 100.000 millions de dollars jusqu’en 2030, à l’échelle mondiale:

• Sensibiliser les hommes et femmes d’affaire à adopter des mesures de développement durable au sein de leurs entreprises.

• Proposer aux gouvernements de soutenir le concept d’industries vertes, avec l’objectif d’améliorer le développement industriel et d’augmenter la compétitivité dans ce domaine. • Promouvoir, face aux organisations multilatérales et internationales, la nécessité d’assigner des budgets et de créer des lignes de soutien technique pour la mise en place de programmes en faveur de l’industrie verte en Méditerranée.

• Encourager la banque verte, en tant qu’outil de responsabilité sociale en faveur du développement durable. Les participants ont qualifié ces initiatives d’indispensables pour que le secteur de l’économie verte se développe plus rapidement et puisse créer des postes de travail dans les domaines suivants: technologies propres, énergie solaire, approvisionnement de l’eau, transport vert, éco-tourisme, édification verte et agriculture.

L’ASCAME a annoncé la création d’un bureau de représentation en Arabie Saoudite, en accord avec son projet de promouvoir la Méditerranée dans le reste du monde. Ce bureau jouera un rôle de soutien technique et aidera les membres de l’ASCAME ainsi que les entreprises méditerranéennes et du Golfe.

L’ASCAME, en tant que catalyseur de l’intégration méditerranéenne depuis la société civile et en faveur de l’association méditerranéenne, a signé des accords avec l’Union pour la Méditerranée, MedCruise, BusinessMed et la CCI/WCF.

L’ASCAME a également lancé ses premiers prix méditerranéens qui, pour cette édition, ont été remis à la UNESCO, Vueling et l’Union pour la Méditerranée. En parallèle de la Semaine Méditerranéenne, s’est tenue la XXIII Assemblée Générale de l’ASCAME à laquelle ont participé les Chambres de Commerce les plus importantes de la région faisant suite au Comité Exécutif réuni le jour antérieur. Lors de l’Assemblée, ont été ratifiées les lignes d’action de l’ASCAME ainsi que les nouvelles initiatives, dont les 23 projets dans lesquels l’Association et son réseau sont impliqués, invitant tous les membres à y participer.

Pour plus d’information sur l’ASCAME et sur les différents forums qui ont eu lieu durant la Semaine Méditerranéenne des Leaders Economiques, n’hésitez pas à nous contacter par mail : communication@ascame.org ou à visiter la page web : www.medaeconomicweek.org

La Semaine Méditerranéenne des Leaders Economiques ouvre ses portes à Barcelone

La Casa Llotja de Mar, siège de la Chambre de Commerce, d'Industrie et de Navigation de Barcelone, s'est transformée, du mercredi 26 novembre au vendredi 28 novembre, en cœur de la coopération méditerranéenne.
Pendant ces trois jours, elle a accueilli la Semaine Méditerranéenne des Leaders Economiques. Organisée par l'Ascame (Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranéenne) et la CCI de Barcelone, se sont déroulées à la Casa Llotja de Mar, dix manifestations dont le 11ème Forum sur le Développement des Affaires en Afrique du Nord (NABDF) qui a inauguré cet événement en réunissant les trois rives de la Méditerranée.
L’événement a été inauguré par le Président de l’ASCAME, M. Mohamed Choucair qui a souligné l’importance entre le partenariat public et privé pour développer la région méditerranéenne. Mise à part le chômage qui, selon le Président Choucair, est l’un des principaux défis de la région, il a également évoqué la sécurité entant qu’élément essentiel à prendre en compte pour faire de la région une zone prospère.
Le Président de la Chambre de Commerce de Barcelone, M. Miquel Valls, a appelé l’Union Européenne et la communauté Internationale à s’engager davantage pour l’aide publique afin d’encourager le développement économique de la Méditerranée.
Le coordinateur de la Semaine Méditerranéenne des Leaders Economiques et de l’ASCAME, M. Anwar Zibaoui, a évoqué le besoin d’entretenir de nouvelles relations et de concrétiser de nouvelles opportunités en faveur de la coopération économique entre les deux rives. Selon ses propres mots : « Une plateforme économique mondiale » est l’engagement de la Méditerranée.
L’inauguration officielle a compté sur la participation, en tant qu’invité d’honneur, du Ministre du Tourisme du Liban, conférencier du VI Forum du Tourisme en Méditerranée (MEDITOUR), qui a souligné la nécessité de consolider la démocratie dans le monde.
"Nous avons besoin d'un Maghreb plus uni, plus intégré, surtout économiquement, et d'une bonne coopération entre le nord et le sud au bénéficie des peuples des deux rives" a souligné M. Senen Florensa, Président exécutif de l'IEMed (Institut européen de la Méditerranée). "Une vision d'avenir est indispensable pour ces 800 millions d'habitants" insiste-t-il. Şerafettin Aşut, Président de la commission transport et logistique de l'Ascame et Président de la CCI de Mersin, a indiqué, lors du 1er Forum sur les Zones Franches et Zones Economiques Spéciales que nous devons être partenaires et non rivaux et que l'économie global demande une collaboration entre tous.
Pour Claudio Cortese, "la région dispose d'un potentiel énorme. Il n'existe pas de fatalité méditerranéenne." Le Secrétaire Général adjoint de l'Union pour la Méditerranée (UpM) poursuit sur la nécessité de s'attaquer aux défis et en premier lieu au taux de chômage chez les femmes et chez les jeunes.
"La Méditerranée est une mer de business", "l'entrepreunariat est l'ingrédient pour stimuler l'économie et l'emploi" expliquent d’une même voix Ferran Tarradellas, directeur de la Représentation de l'Union européenne à Barcelone, et Claudio Cortese lors du 1er Forum des entrepreneurs méditerranéens.
Le Secrétaire des Affaires Extérieures de la Généralité, M. Roger Albiyana,a souligné l’importance de recentrer la Méditerranée.
Pour plus d’information sur l’ASCAME et sur les divers forums qui auront lieu dans le cadre de la Semaine Méditerranéenne, n’hésitez pas à nous contacter par mail à communication@ascame.org et vous rendre sur www.medaeconomicweek.org

ASCAME a lancé le nouveau site web de la Semaine Méditerranéenne des Leaders Economiques

L’association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME) et la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Navigation de Barcelone organisent, depuis 2006, la Semaine Méditerranéenne des Leaders Economiques. Cette année aura lieu la 8ème édition du 26 au 28 novembre à la Casa Llotja del Mar, Barcelone. L’objectif de cette 8ème édition sera axé sur l’Economie Verte comme moteur principal de la croissance économique et sociale de la région méditerranéenne.

Cet événement joue un rôle vital au niveau des derniers développements régionaux, offrant de nouveau une plate-forme unique d’échanges d’expériences, abordant des questions essentielles tel que l’intégration de la région du Maghreb (NABDF) ; énergie solaire et durable de la région Méditerranéenne ; les valeurs de la ville Méditerranéenne (Medacity) ; les opportunités de la finance islamique ; et l’entrepreneuriat en partageant les meilleurs pratiques, proposant des projets concrets et créant de nouvelles opportunités d’affaires.

Cette année, dans le cadre de la Semaine de la Méditerranée, se tiendra la 6ème édition du Forum du Tourisme Méditerranéen (Meditour), qui mettre l’accent sur le Liban comme l’un des joyaux de la couronne méditerranéenne et en particulier sur Beyrouth.

Les participants peuvent maintenant s’inscrire directement sur la page web : www.medaeconomicweek.org/fr/inscrivez-vous Vous pouvez également nous suivre sur Twitter en utilisant le hashtag #MedaWeek2014.

Les modèles, opportunités et initiatives du secteur privé vers l’intégration de la région du Maghreb seront présentés à Barcelone

11ème édition du Forum sur le Développement des Affaires en Afrique du Nord, dans le cadre de la Semaine Méditerranéenne des Leaders économiques
Cette année, l’accent sera mis sur le 25ème anniversaire de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) et le Royaume du Maroc sera l’invité d’honneur.

Le Forum sur le Développement des Affaires en Afrique du Nord se déroulera le 26 novembre à la Casa Llotja de Mar de Barcelone. Le forum est organisé par l’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME), la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Navigation de Barcelone et l’Institut Européen de la Méditerranée (IEMEd), dans le cadre de la Semaine Méditerranéenne des Leaders Economiques.

Le Forum mettra l’accent sur le 25ème anniversaire de l’Union du Maghreb Arabe (UMA). Cette Union a été fondée en 1989 par les Chefs d’Etats et Gouvernements d’Algérie, de Lybie, du Maroc, de Mauritanie et de Tunisie avec l’objectif de créer des structures communes de coopération régionale pour encourager la croissance dans cette zone, notamment par la liberté de circulation des gens, des biens et des capitaux. Une attention spéciale sera portée sur les moyens de répondre aux défis auxquels fait face l’organisation et l’impact de la société sur ce projet supranational qui joue un rôle stratégique dans la région du Maghreb.

La Session spéciale sur le 25ème Anniversaire de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) comptera sur la participation du Directeur de la Politique Extérieure pour la Méditerranée, le Maghreb et le Moyen Orient également Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, Espagne, Manuel Gómez-Acebo ; le Directeur du Département des Affaires Economiques de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), Reda El Merini ; et le Chef Economiste pour l'Afrique du Nord à la Banque Africaine de Développement, Vincent Castel. Le discours liminaire sera donné par le Chargé de Mission au Cabinet Royal du Royaume du Maroc, Youseff Amrani.

Cette année, le Royaume du Maroc sera mis à l’honneur lors de la session Focus sur le Maroc: Le Maroc model, un pays en mouvement, avec la participation, en tant que conférencier d’honneur de Fadel Benyaich, Embassadeur du Royaume du Maroc en Espagne. M. Benyaich donnera également un discours sur l’Initiative Bilatérale: Conseil Economique Maroc - Espagne (CEME). La présentation portera sur les défis et opportunités de l’économie marocaine.

Le Conseil Economique Maroc - Espagne (CEME) a été signé à Rabat en 2013 par la Confédération Espagnole des Organisations Entrepreneuriales (CEOE) et la Confédération Générale d’Entreprises du Maroc (CGEM), dont l’objectif est d’encourager la coopération bilatérale entre les entreprises des deux pays. Le Maroc est le premier marché africain en Espagne et donc le premier partenaire commercial du pays. Environ 800 entreprises espagnoles ont une activité au Maroc.

La session finale du forum portera sur l’Initiative Magrébine pour le Commerce et l’Investissement (IMCI), lancée par l’Union des Entrepreneurs du Maroc pour renforcer les échanges commerciaux entre les pays de la région, qui n’ont pas été très intenses jusque présent. Cette initiative consiste à créer une feuille de route pour renforcer la coopération économique dans ces pays, où le commerce extérieur est directement lié à l’Union Européenne.

Le forum sera organisé comme une table ronde et comptera sur la participation de plusieurs entreprises telles que CaixaBank, Gas Natural, Schneider Electric, Aqualogy, Vueling, Emergia Partners, ACCIÓ, Centre d'Études des Transports pour la Méditerranée Occidentale (CETMO), GEA Barcelona European Consulting S.L.P, Mixta Africa et d’autres institutions qui participeront à un débat ouvert à la fin de chaque session du forum.

Le Forum comptera également sur la collaboration, en tant que partenaires médiatiques, de la première agence de presse espagnole et quatrième agence de presse mondiale, EFE; du magazine d’actualité en ligne centré sur l’Espagne et le Maghreb à l’attention des leaders méditerranéens, ATALAYAR et de la revue média qui délivre en temps réel des informations fiables et indépendantes en Méditerranée, ECONOSTRUM.

Pour plus d’information sur l’ASCAME et les différents forums de la Semaine Méditerranéenne, n’hésitez pas à nous contacter par mail à communication@ascame.org ou bien visiter www.medaeconomicweek.org

Pages