MedCruise

Vous êtes ici

Undefined

SOMMET MÉDITERRANÉEN DE LOGISTIQUE ET DE TRANSPORT BARCELONA : La Méditerranée entre l’Europe, l’Afrique et l’Asie : opportunités et solutions

Sous le slogan « Promouvant de solutions, créant des opportunités », cet événement de référence internationale réunira des centaines de chefs d’entreprises, investisseurs, représentants gouvernementaux, associations sectorielles, organismes multilatéraux et personnalités occupant des hautes fonctions publiques ou privées dans le secteur de la logistique et du transport de la Méditerranée, Afrique, Asie et Europe.

FR

L’ASCAME défendra le secteur de la croisière en Méditerranée au cours du « Symposium Cruise Costa Brava »

L'événement aura lieu le 15 Juin 2015 à Palamos, en Espagne et mettra l'accent sur le rôle clé des petits ports de croisière en Méditerranée.

La Méditerranée est la deuxième destination de croisière la plus importante dans le monde ce qui crée une forte richesse pour les communautés côtières, tout en donnant également une impulsion aux installations portuaires. En parlant de cette industrie, habituellement il est fait référence aux grands ports et aux grands paquebots. Cependant, pour une partie de l'industrie, les ports accueillent des navires de petites et moyennes tailles éloignés des foules.

L'objectif de ce colloque est d'apprécier la valeur de petits ports et de discuter du rôle important qu'ils jouent dans l'industrie des croisières, ainsi que l'impact économique de l'industrie sur les destinations côtières. Les participants pourront également en apprendre davantage sur les opportunités créées par cette partie de l'industrie des croisières pour la région.

Pour plus d'information, veuillez consulter ce lien.

 

 

L’ASCAME collabore avec l’Association des Ports de Croisière Méditerranéens (MedCruise)

L’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME) et l’Association des Ports de Croisière Méditerranéens (MedCruise) ont signé mercredi 26 novembre un Mémorandum d’entendement en vue de créer un réseau efficace et durable entre les ports de croisières méditerranéens en impliquant le secteur privé méditerranéen.

L’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME) et l’Association des Ports de Croisière Méditerranéens (MedCruise) ont signé mercredi 26 novembre un Mémorandum d’Entendement à l’occasion du plus grand événement économique de la région: la 8ème Semaine Méditerranéenne des Leaders Economiques, qui s’est déroulée du 26 au 28 novembre 2014 à Barcelone et de la XXIII Assemblée Générale de l’ASCAME tenue le 26 novembre. Cet accord, qui permettra aux deux institutions d’intensifier leur collaboration et de soutenir l’industrie florissante des croisières en tant que moteur de croissance sociale et économique de la région, a été signé par le Président de l’ASCAME, M. Mohamed Choucair et par la Présidente de MedCruise, Mme. Carla Salvadó.

« MedCruise et l’ASCAME contribueront à la création d’un réseau efficace et durable avec l’objectif final de soutenir l’industrie des activités de croisière dans la région méditerranéenne ainsi que ses peuples et ses entreprises» a annoncé Carla Salvadó. Elle a ajouté que, par le biais de cet accord, l’Association continue ses efforts visant à attirer plus de touristes de croisières dans la région. MedCruise s’engage également à développer un environnement propice à l’investissement et à encourage les initiatives dans la région méditerranéenne et ses mers adjacentes au profit d’une croissance durable et saine de l’industrie des croisières.

MedCruise compte 70 membres représentant plus de 100 ports autour de la Méditerranée, y compris la mer noire, la mer rouge et le proche atlantique ainsi que 32 membres associés dont des comités de tourisme, des agents de port et des agents maritimes. L’association aide ses membres à tirer profit de l’industrie prospère de la croisière grâce au networking et aux opportunités de développement promotionnel et professionnel.

Par le biais de cet accord, les deux institutions partageront les meilleures pratiques, et collaboreront sur l’élaboration et la consolidation de projets internationaux dans la région méditerranéenne. Elles organiseront aussi des réunions bilatérales ainsi que des évènements et ateliers en lien avec les secteurs stratégiques d’intérêt commun tels que les ports méditerranéens, le transport et la logistique et le tourisme.

ASCAME et d’autres institutions proposent une nouvelle feuille de route pour l’intégration méditerranéenne

Plus de 1300 experts ont participé au Medaweek 2014, et à ses 10 forums thématiques incluant plus de 60 sessions et réunions d’affaire.

• Un Pari a été fait pour une stratégie d’intelligence économique propre à la Méditerranée.

• Un appel a été lancé pour une meilleure intégration économique du Maghreb.

• La création d’une Agence de Tourisme Méditerranéenne a été proposée et le désir de créer une marque de la Méditerranée a été renouvelé.

• Le soutien à l’économie verte a été perçu comme un instrument essentiel pour encourager le développement durable de la région.

• Le lancement de programmes de soutien aux jeunes universitaires méditerranéens a été annoncé.

La 8ème Semaine Méditerranéenne des Leaders Economiques s’est achevée ce vendredi 28 novembre après trois journées durant lesquelles se sont déroulés 10 forums thématiques et plus de 60 sessions de travail, avec un taux de participation de plus de 1.300 personnes dont des représentants du secteur privé, des autorités politiques et des organisations internationales, faisant de cet évènement la rencontre la plus importante entre les leaders de la région méditerranéenne.

La Semaine Méditerranéenne, organisée par l’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME) et la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Navigation de Barcelone, a également compté sur la collaboration de l’Union pour la Méditerranée (UpM), institution avec laquelle l’ASCAME a signé un accord de collaboration par le biais duquel a été renouvelé l’intérêt commun entre les deux organisations pour promouvoir la Méditerranée.

“Le besoin de changement” a été le thème principal de cette édition. Les propositions qui ont été mises sur le devant de la scène durant les sessions organisées lors des différents forums ont été les suivantes:

Lors du Forum NABDF l’intégration économique du Maghreb a été réaffirmée comme étant la meilleure voie pour permettre à la région de figurer parmi les grands blocs économiques du monde.

Les coûts de la “désunion” des pays du Maghreb sont estimés à 8000 millions d’euros annuels, alors que les bénéfices d’une meilleure intégration de ces pays devraient permettre une croissance de 30% du PIB sur une période de 10 ans.

L’intégration permettrait une meilleure exploitation des grandes complémentarités existantes entre les pays du Maghreb dans les secteurs de l’énergie, de l’agriculture, du tourisme et des mines. Elle aiderait également à atteindre une meilleure utilisation des ressources humaines existantes et une meilleure proximité géographique avec l’Europe et l’Afrique. Les besoins du Maghreb se transforment en opportunités pour leurs voisins européens, confirmant ainsi le potentiel et les synergies existantes entre l’Europe et le nord de l’Afrique.

Dans le domaine de l’Intelligence Economique, il a été souligné l’existence de facteurs essentiels afin de permettre à la Méditerranée de récupérer son rôle de puissance économique. A cet effet, la mise en place d’une stratégie d’intelligence économique propre à la Méditerranée, alternative du monde anglo-saxon, a été qualifiée d’indispensable et il a été décidé d’exploiter plus en détail ce concept lors des prochaines éditions de la Semaine.

Le forum méditerranéen des zones franches et économiques a concrétisé un plan d’action pour augmenter l’absorption de l’investissement à l’étranger et créer un scénario sûr pour les projets futurs dans la région.

Le Forum MEDITOUR, dont la sixième édition a mis à l’honneur le Liban, a encouragé la création d’une Agence de Tourisme de la Méditerranée, en tant qu’instrument indispensable pour le développement efficace d’une marque spécifique à la Méditerranée. Cette initiative permettra d’atteindre une meilleure rentabilité de l’investissement prévu dans le secteur pour les prochaines années qui est déjà de plus d’un milliard de dollar. Lors du forum sur les entrepreneurs, se sont réunis des experts du monde des affaires, des gouvernements, des banques, des universités, des associations d’entrepreneurs et des organismes multilatéraux. Durant la session, il a été mis sur le devant de la scène que le pourcentage élevé d’universitaires au chômage de 50% empêche le développement économique durable au sein de la région méditerranéenne. Pour pallier à ce déficit, il a été discuté la mise en place de programmes qui offrent à ces universitaires l’opportunité de devenir des entrepreneurs en comptant sur le soutien des universités ainsi que sur des organismes de soutien financier et technique.

La deuxième édition du Sommet sur les Finances Islamiques a appelé les gouvernements de la région à adopter les changements et les cadres légaux nécessaires pour accueillir ce secteur financier en plein boom. Les finances islamiques correspondent aujourd’hui à 4% des finances mondiales, avec une croissance annuelle de 20%.

Dans un contexte de crise de liquidité, les pays méditerranéens devraient faciliter l’entrée de ces flux financiers, à l’image des pays développés. En ce qui concerne les initiatives à développer dans le domaine de l’économie verte, les pays de la région ont été appelés à prendre les mesures suivantes afin de pouvoir capter les flux économiques prévus par l’investissement, estimés à 100.000 millions de dollars jusqu’en 2030, à l’échelle mondiale:

• Sensibiliser les hommes et femmes d’affaire à adopter des mesures de développement durable au sein de leurs entreprises.

• Proposer aux gouvernements de soutenir le concept d’industries vertes, avec l’objectif d’améliorer le développement industriel et d’augmenter la compétitivité dans ce domaine. • Promouvoir, face aux organisations multilatérales et internationales, la nécessité d’assigner des budgets et de créer des lignes de soutien technique pour la mise en place de programmes en faveur de l’industrie verte en Méditerranée.

• Encourager la banque verte, en tant qu’outil de responsabilité sociale en faveur du développement durable. Les participants ont qualifié ces initiatives d’indispensables pour que le secteur de l’économie verte se développe plus rapidement et puisse créer des postes de travail dans les domaines suivants: technologies propres, énergie solaire, approvisionnement de l’eau, transport vert, éco-tourisme, édification verte et agriculture.

L’ASCAME a annoncé la création d’un bureau de représentation en Arabie Saoudite, en accord avec son projet de promouvoir la Méditerranée dans le reste du monde. Ce bureau jouera un rôle de soutien technique et aidera les membres de l’ASCAME ainsi que les entreprises méditerranéennes et du Golfe.

L’ASCAME, en tant que catalyseur de l’intégration méditerranéenne depuis la société civile et en faveur de l’association méditerranéenne, a signé des accords avec l’Union pour la Méditerranée, MedCruise, BusinessMed et la CCI/WCF.

L’ASCAME a également lancé ses premiers prix méditerranéens qui, pour cette édition, ont été remis à la UNESCO, Vueling et l’Union pour la Méditerranée. En parallèle de la Semaine Méditerranéenne, s’est tenue la XXIII Assemblée Générale de l’ASCAME à laquelle ont participé les Chambres de Commerce les plus importantes de la région faisant suite au Comité Exécutif réuni le jour antérieur. Lors de l’Assemblée, ont été ratifiées les lignes d’action de l’ASCAME ainsi que les nouvelles initiatives, dont les 23 projets dans lesquels l’Association et son réseau sont impliqués, invitant tous les membres à y participer.

Pour plus d’information sur l’ASCAME et sur les différents forums qui ont eu lieu durant la Semaine Méditerranéenne des Leaders Economiques, n’hésitez pas à nous contacter par mail : communication@ascame.org ou à visiter la page web : www.medaeconomicweek.org

L’ASCAME et MedCruise se sont réunis pour discuter les voies de collaboration entre les deux institutions

Lors d’une réunion tenue le mardi 14 octobre 2014 à Barcelone, Espagne, Mme Carla Salvadó, Présidente et M. Thanos Pallis, Secrétaire Générale de MedCruise ont discuté avec Mr. Anwar Zibaoui, Coordinateur de l’ASCAME et Mlle Julie Amerigo, Responsable des Relations Internationales et Institutionnelles de l’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME), des divers bénéfices et différentes voies de collaboration pouvant être exploitées entre les deux institutions.

L’ASCAME a été fondée le 1er octobre 1982, à l’initiative de la Chambre de Commerce de Barcelone et d’autres Chambres de Commerce du pourtour méditerranéen. 

L’ASCAME compte plus de 300 Chambres de Commerce et autres organismes associés des 23 pays riverains de la Méditerranée et travaille avec les organisations et les institutions internationales les plus importantes en vue de favoriser le développement économique et social de la région méditerranéenne.

MedCruise et l’ASCAME ont discuté la possibilité de signer un Memorandum d’Entendement (MoU) présentant un programme d’actions commun dans des domaines d’intérêt spécifiques.

M. Zibaoui a, d’autre part, invité Carla Salvadó à participer, en tant que conférencière, au 6ème Forum du Tourisme Méditerranéen – MEDITOUR 2014 qui aura lieu le 27 novembre 2014 à Barcelone, Espagne dans le cadre de la 8ème Semaine Méditerranéenne des Leaders Economiques.