Plus de 500 hommes d'affaires se réunissent en Algérie pour demander le renforcement du secteur privé face aux difficultés régionales

Vous êtes ici

Le président de l'Association des Chambres de Commerce et d'Industrie de la Méditerranée (ASCAME), M. Mohamed Choucair, a participé samedi dernier à la conférence « Promouvoir les opportunités d'affaires en Algérie », organisée par l'Union Méditerranéenne des Confédérations d'Entreprises (BUSINESSMED) et la Confédération Générale des Entreprises Algériennes (CGEA) dans la capitale algérienne, Alger.

L'important rendez-vous d'affaires, auquel ont assisté de plus de 500 hommes d'affaires de la région, a été suivi par le Ministre des Finances et du Commerce de l'Algérie et a été une rencontre unique permettant de discuter des possibilités et des échanges d'investissement dans le pays d'Afrique du Nord pour des secteurs tels que l'agriculture ou le tourisme, qui passent par une moindre dépendance aux hydrocarbures et par une plus grande impulsion pour les PME et les entrepreneurs.

Lors de son discours, le président de l'ASCAME a souligné l'importance de créer des partenariats euro-méditerranéens pour favoriser l'innovation et le progrès économique dans la région. « Le travail commun des plates-formes telles que l’ASCAME et BUSINESSMED est la clé de la promotion des investissements dans des pays tels que l'Algérie ou au Liban », a pointé M. Choucair. Pendant ce temps, le président de BusinessMed, M. Jacques Jean Sarraf, a souligné que c’est précisément en ces temps difficiles que traverse la région méditerranéenne, qu’il est plus nécessaire que jamais de « renforcer les initiatives du secteur privé et de mieux utiliser les accords qui existent pour investir dans nos pays ».

La rencontre a permis de souligner, encore une fois l'importance de la collaboration entre les acteurs économiques nationaux et internationaux afin de créer un environnement économique favorable et de promouvoir une véritable croissance régionale. Selon les termes du consultant économique, M. Yassine Ould Moussa, « la stabilité n’est pas une condition préalable à l'investissement, mais le résultat de la croissance ».

Le président de l'ASCAME a également participé à des réunions avec les ministres du commerce et des finances de l'Algérie, lors desquelles il a exprimé le soutien de l'Association pour l'économie du pays nord-africain et son secteur privé, en soulignant le rôle de la Chambre nationale de commerce et d'industrie en Algérie la coopération économique en Méditerranée.

Veuillez www.ascame.org/sites/default/files/conference_businessmed_.pdf">http://www.ascame.org/sites/default/files/conference_businessmed_.pdf">cliquer ici pout télécharger le communiqué de l'ASCAME

Related Posts