Logistique et transport : des clés pour la compétitivité économique de la Méditerranée

Vous êtes ici

Barcelone, 17 mai 2016 - Ces dernières années, les pays de la Méditerranée, principalement ceux du sud, ont pris conscience de l'importance du développement logistique pour leur développement économique. De multiples initiatives provenant du secteur privé et destinées à améliorer ses réseaux de transport ont considérablement dynamisé ses économies. La Méditerranée qui, aujourd’hui  attire des capitaux étrangers d'investisseurs potentiels comme la Chine, est positionnée comme un point logistique et commercial de référence à l’échelle mondiale.

Le développement de la logistique a été considérable au sein de la région méditerranéenne, et celui du secteur portuaire et maritime ne l’a pas moins été. Des pays comme le Maroc, la Jordanie ou l’Egypte ont réalisé d’importants investissements dans le renouvellement de leurs ports destinés à  augmenter leurs capacités et à les connecter avec les zones industrielles afin de créer des emplois. Le complexe portuaire marocain Tanger-Med ou le Canal de Suez en Egypte, se sont convertis en une porte d’entrée de produits pour l’Europe, l’Asie et l’Afrique. Ce n’est pas un hasard si la Chine a parié sur la Méditerranée, avec la concession du Port du Pirée, la construction d’un port en Algérie ou la création d’une zone industrielle autour du Canal de Suez. Environ 80% du commerce mondial dépend du transport maritime et il est estimé que 20% de ce volume emprunte le Canal de Suez.

Dans ce contexte, Barcelone accueillera, une nouvelle fois, le  Salon International de la Logistique et de matériel de  Manutention (SIL 2016), durant lequel l’Association des  Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME), en collaboration avec le Consortium de la Zone Franche de Barcelone et avec l’appui de la Chambre de Commerce  d’Industrie et de Navigation de Barcelone, organisera le 14ème Sommet Méditerranéen de la Logistique et du Transport et le 9ème Sommet Méditerranéen des Ports. Ces deux rencontres réuniront des chefs d’entreprises internationaux, des hauts responsables exécutifs et des milliers d’entreprises du secteur logistique et du transport de la Méditerranée, d’Amérique Latine et du Golfe afin d’encourager les contacts commerciaux à l’échelle régionale et internationale, en plus de rechercher des synergies entre les projets logistiques actuels.

Le forum accordera également une attention particulière au rôle important de la logistique dans l’approvisionnement de biens et de services au nombre massif de réfugiés installés dans les camps aux portes de l’Europe.

La brèche entre la performance logistique des pays du Nord et du Sud de la Méditerranée s’agrandit. De plus, la tendance à la convergence expérimentée entre 2007 et 2012 a diminué ces 4 dernières années en raison, en partie, de la récession économique globale et de la crise européenne qui ont détourné la priorité de réformer le secteur de la logistique régionale.  Précisément, une plus grande coopération en matière logistique entre les deux bords de la Méditerranée, donnera à  l’économie régionale un élan positif dans une période de reprise fragile liée à la récession globale. Simultanément, il faut favoriser les échanges commerciaux entre la région et le reste du monde, « bâtir des ponts », comme le nom du Sommet l’indique, où les entreprises du secteur compteront plus d’opportunités que de risques.

 

Related Posts