L'enseignement secondaire; clé pour la promotion de l'économie méditerranéenne

Vous êtes ici

 

L’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME) et le Fonds pour l’Éducation à la Citoyenneté Mondiale (GCEF) poursuivent leur collaboration afin de promouvoir l’économie de la région méditerranéenne dans un engagement résolu en faveur d’un enseignement secondaire responsable et de qualité. 

Le Coordinateur Général de l'ASCAME, Anwar Zibaoui, et le Président du Conseil d'Administration du GCEF se sont rencontrés au siège du Secrétariat Général de l'ASCAME pour explorer les synergies et les avantages mutuels d'une éventuelle collaboration entre les deux entités. Une relation qui peut être très fructueuse puisque, à l'heure actuelle, le GCEF concentre certains de ses principaux projets de responsabilité sociale des entreprises dans des pays de la région méditerranéenne tels que le Maroc, la Tunisie, la Jordanie ou le Liban. Une région stratégique dans laquelle un partenaire tel que l’ASCAME, principal représentant du secteur privé en Méditerranée, peut apporter son précieux savoir-faire et son expertise, tout en facilitant l’accès au tissu commercial de la région.

La jeunesse représente plus de 60 % de la population méditerranéenne totale, un créneau indispensable pour la croissance et la durabilité à long terme de l'économie régionale. Cependant, malgré le potentiel de cette partie de la population, le taux de chômage élevé dans les pays de la rive sud de la Méditerranée ne leur garantit pas un avenir digne et compétent dans leurs pays d'origine.

Avec 40 millions de jeunes au chômage et 27 millions sans éducation ni formation, le Moyen-Orient et le Maghreb enregistrent les taux de chômage les plus élevés de la population jeune mondiale. Un problème important qui nécessite des solutions urgentes, pour lequel les gouvernements, les entreprises et le secteur de l'éducation doivent unir leurs forces.

L’ASCAME considère que c’est à l’école que s’inscrivent les deux facteurs fondamentaux directement liés à l’éducation : efficacité économique et équité sociale. Un endroit essentiel qui, sans formation adéquate répondant aux besoins des entreprises, ne permet pas d’accroître l’employabilité et nuit au développement économique de la région. Le GCEF travaille avec des écoles d'enseignement secondaire au Maroc et en Tunisie dans le but d'améliorer les compétences et les connaissances qui facilitent leur intégration future dans le monde du travail.

Compte tenu du rôle décisif que les jeunes joueront dans l’avenir de l’économie, il est essentiel que les pays de la région et en particulier les chambres de commerce, jouent un rôle de premier plan dans la promotion du développement économique régional, afin de soutenir de manière décisive toutes les mesures ayant un impact positif sur la croissance économique de la Méditerranée. En ce sens, l'ASCAME a montré son intérêt à progresser dans la collaboration avec le GCEF afin d'inclure les questions de responsabilité sociale dans les contenus de l'enseignement secondaire, favorisant ainsi l'approche des jeunes méditerranéens à l'égard du monde des affaires et de l'économie réelle.

Related Posts