Le Sommet MedaLogistics Barcelone : Une logistique efficace, digitale et soutenable connecte la Méditerranée avec le monde

Vous êtes ici

 

Barcelona, 6 Juin 2018 – Le Sommet Méditerranéen de la Logistique et Transport (MedaLogistics Barcelona Summit) a clôturé aujourd’hui, dans le cadre du Salon International de la Logistique et la Manutention de Barcelone (SIL 2018), sa 16ème édition, ouvrant la porte à une logistique efficiente et durable pour garantir une prospérité et intégration régionale.

Le forum, organisé par l’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME), en coopération avec le Consorci de Barcelona de Zonas Francas et la Chambre de Commerce d'Industrie et de Navigation de Barcelone. Le forum a été suivi par plus de 320 participants durant les 6 sessions des deux journées, entre eux, des représentants d’organisations, associations internationales et régionales, ainsi que des entrepreneurs et experts liés au secteur de la logistique, et a offert aux participants des sessions variées et réussies sur des questions sensibles de l’actualité régionale.

Lors du premier jour du Sommet, le Forum MedaLogistics a abordé des enjeux clés comme l’imparable essor des investissements chinois dans la région et les nouvelles routes telles que la Route de la Soie, où la Méditerranée se situe comme le centre de gravité incontesté pour le commerce logistique mondial, particulièrement entre l’Asie, l’Europe et l’Afrique. Par exemple, comme l’a fait observer Jordi Torrent du Port de Barcelone, la Chine contrôle déjà 10 % des ports européens. Face à ce scénario, le Sommet a servi comme scène pour lancer un appel urgent pour promouvoir un réseau efficace de communication terrestre, aérien et maritime et impulser les corridors multimodaux, en particulier le Corridor Méditerranéen et sa connexion avec le Nord de l’Afrique, comme condition essentielle pour l’intégration régionale, et pour se confirmer face à la concurrence mondiale.

Le Forum a également abordé les opportunités économiques non négligeables qu’offrent les aéroports, au jour d’aujourd’hui, comme générateurs majeurs d’emplois dans des activités directement liées à la canalisation du trafic aérien, ainsi que par l’activité touristique qu’ils promeuvent. Selon Ali Tounsi, d’ACI Afrique, les avantages globaux et régionaux de l’aviation sont estimés à 2,7 trillions de dollars. Depuis le forum, un Réseau Associatif entre les aéroports de la Méditerranée a été clamé, qui puisse coordonner ses activités et défende son positionnement dans le monde.

Mais, sans aucun doute, l’avancée de nos ports et aéroports passera par l’innovation, la logistique 4.0 et les avancées numériques dans lesquels les pays méditerranéens sont déjà immergés, comme l’a souligné Alaa Ezz de l’ASCAME, avec de nouveaux modèles d’affaires facilitées par des infrastructures modernes et durables, comme ajouté par J. Bosch d’AENA.

Pour sa part, le 11ème Sommet des Ports Méditerranéens a abordé le thème de la dénommée l’Economie Bleue. Il convient de noter qu’à ce jour, la région méditerranéenne compte avec plus de 450 ports et terminaux, représentants 30 % du commerce maritime mondial en volume, et est la deuxième plus grande destination au monde pour le tourisme de croisière, hébergeant une population côtière d’environ 150 millions de personnes.

Le Sommet, qui a inclus le Forum MedaLogistics et le Sommet MedaPorts, respectivement le premier et deuxième jour, a reflété la nécessité de créer des partenariats public-privé afin de parvenir à une logistique plus efficace et durable, grâce à l’implantation de nouveaux systèmes de gestions qui réduisent les coûts, en tirant meilleur profit des infrastructures et améliorant la gestion des déchets et introduisant de nouveaux moyens de transport éco-efficaces. Tout cela de façon à présenter la Région méditerranéenne, située au point de confluence de trois continents (l’Asie, l’Europe et l’Afrique) et dans laquelle vivent plusieurs centaines de millions d’habitants, comme une grande plateforme-région avec des caractéristiques uniques pour faciliter le commerce mondial.

La coopération présentée dans ce forum pendant 16 années consécutives a ouvert la porte à de nombreuses opportunités attractives et sans précédent pour l’investissement et les services en matière de transport et logistique. L’ASCAME, en tant qu’organisateur de la rencontre, a exprimé sa volonté pour soutenir et mener la création d’une coopération hautement nécessaire. Car, comme l’a manifesté le Coordinateur de l’ASCAME, Anwar Zibaoui, la logistique est « du sang pour l’économie » et une injection de compétitivité pour nos entreprises.

 

Related Posts