L’ASCAME et le Comité Économique et Social Européen unis pour le développement économique de la Méditerranée

Vous êtes ici

 

Une délégation de l'ASCAME, l'Association des Chambres de Commerce et d'Industrie de la Méditerranée, a participé au Sommet Euromed des Conseils Économiques et Sociaux et Institutions Similaires, qui s'est tenu les 22 et 23 octobre au Palau de Pedralbes à Barcelone, dans le but de promouvoir la participation européenne au développement du secteur économique méditerranéen, notamment par la numérisation au sein des PME, par la formation professionnelle et l'éducation, ainsi que par le développement du tourisme durable dans la région.

Des autorités de l'UE et des deux rives de la Méditerranée ont assisté à cet événement important, co-organisé par le Comité Économique et Social Européen, en collaboration avec l’ASCAME, association qui a également participé aux différentes réunions précédant cet événement.

L'inauguration officielle a été présidée par le Secrétaire général adjoint de l'Union pour la Méditerranée, Rachid Maaninou, par le Président du Comité Économique et Social Européen, Luca Jahier, ainsi que par la Présidente en exercice du Conseil Économique et Social d’Espagne, María del Carmen Barrera.  Le Président de l'ASCAME, Ahmed M. El Wakil, est intervenu durant cette session inaugurale en tant qu'invité d'honneur.

Luca Jahier a souligné « le moment particulier dans lequel se trouve l'Union européenne, notamment au sujet du Brexit ». Il a également tenu à remercier Ahmed M. El Wakil, avec qui il travaille depuis plusieurs années, pour l'implication de l’ASCAME dans ce Sommet. « J'espère que la prochaine [édition] aura lieu à Alexandrie et que nous pourrons consolider le partenariat avec l’ASCAME », a-t-il ajouté.

Cette réunion a défini les priorités essentielles au bon développement des deux rives de la Méditerranée, telles que la création d'emplois, la numérisation (en particulier pour les pays du Sud), la durabilité, l'éducation, l'investissement, le commerce, ou encore le soutien aux PME.

« Les jeunes représentent 70% de la population des pays méditerranéens. Pour cette raison, il est essentiel d'opter pour la numérisation afin de créer des emplois et d'améliorer la logistique des produits et des services, ce qui aura un impact très positif pour les secteurs public et privé », a déclaré Ahmed M. El Wakil. « Nous avons besoin d'une révolution éducative, de partager les connaissances, de faciliter la numérisation et le financement des PME et de soutenir l'inclusion des femmes sur le marché du travail » a-t-il ajouté.

"Dans la région méditerranéenne, 71% de la population utilise Internet. Cependant, il reste un fossé encore important à combler entre les différents niveaux de numérisation des deux rives », a déclaré El Wakil, dont le discours s’est conclu par un aperçu des efforts de l’ASCAME dans la promotion des initiatives de formation aux compétences numériques et dans le soutien à la numérisation et au financement des PME et start-ups.

Le Président du Comité Économique et Social et le Président de l’ASCAME se sont rencontrés à l'issue de ce sommet afin de renforcer les liens qui lient ces deux organisations et d’associer le secteur privé méditerranéen, à travers les Chambres de Commerce, au lancement de projets communs impliquant le secteur privé euro-méditerranéen dans la lutte contre le changement climatique et favorisant la mise en œuvre de l'Agenda 2030 du développement durable.

Related Posts