L’ASCAME déploie le potentiel de croissance de l’industrie émergente de Surveillance Maritime dans la région MED

Vous êtes ici

 

Athènes, 20-21 Juin 2018 - La communauté Blue Growth, animée par le projet InnoBlueGrowth (Interreg MED), a célébré son troisième événement transnational CAP & COMBuilding, traitant l’approche des Clusters, les derniers 20 et 21 Juin à Athènes. L’événement, organisé par l’ASCAME, en collaboration avec tous les partenaires d’InnoBlueGrowth, et intitulé « L’approche des Cluster pour une Croissance Bleue durable dans la Méditerranée », a réuni plusieurs parties prenantes allant des instituts d’enseignement supérieur et de recherche, aux PMEs, agents sectoriels, organisations de soutien aux entreprises, et secteur privé.

L'atelier de deux jours a eu une approche double. Le premier jour était axé sur les activités de capitalisation de la surveillance maritime dans la région méditerranéenne avec un acteur majeur, le projet PROteuS; un projet visant à exploiter le potentiel de croissance de l'industrie émergente de la surveillance maritime qui peut jouer un rôle crucial dans le développement socio-économique de la zone MED et dans la création de nouvelles opportunités d'emploi, à travers la création d'un "Cluster of Clusters", autrement dit un Cluster qui sera composé d’Antennes Nationales opérant dans les pays de la Méditerranée (Italie, Espagne, France, Portugal, Grèce, Chypre).

Parmi les points abordés lors de la session thématique de surveillance maritime figuraient la contribution de la Garde côtière hellénique présentant les aspects de la surveillance maritime à travers une vidéo mémorable suivie d'un débat sur la vulnérabilité de l'immigration et de la cyber sécurité. Les débats ont ensuite porté sur l'exigence d'établir une politique et un cadre réglementaire harmonisés et clairs pour les actions stratégiques, afin de faciliter la croissance et le développement du secteur de la surveillance maritime. Pour cette raison, l'établissement d'un partenariat public-privé « avec une vision claire dès le départ » et « le bon gouvernement en place » est essentiel. Une approche ouverte de l'innovation pour rassembler les secteurs public et privé est fondamentale, tout en gardant à l'esprit les « risques liés aux différentes cultures impliquées ».

À la suite du débat entre le public et les conférenciers, la dernière session a porté sur le potentiel qui découle de la création de connaissances et de la capitalisation des connaissances. « Le manque de sensibilisation signifie que nous créons des portes ouvertes ». Dans le monde de la transformation numérique, les nouvelles compétences, la formation et l'expertise scientifique et technologique sont des composantes majeures, afin de soutenir la nouvelle ère d'un écosystème maritime holistique.

Le deuxième jour de l’atelier suivant a adopté une approche de construction de la communauté, avec pour objectif de souligner la méthodologie et les défis du cluster et de promouvoir les avantages pour un développement durable de l'économie bleue. En commençant par le projet MAESTRALE en présentant la plate-forme de la Blue Energy Geodatabase et le caractère transnational de Blue Energy Labs, la parole a été donnée au nouveau projet INTERREG MED 4HELIX + « Stimuler les 4 hélices des clusters maritimes MED à travers une approche axée sur la communauté et un système de partage ouvert des connaissances, en faveur d’une croissance économique MED ». Le projet vise à améliorer les conditions pour combler le fossé entre huit groupements maritimes formels ou informels régionaux MED impliqués dans ses activités et leurs 4 hélices. Ceci sera réalisé grâce à une source ouverte, le partage des connaissances et l'approche communautaire. « Les entreprises ne peuvent rivaliser sur des services sophistiqués sans des employés bien éduqués ».

La possibilité de coopération et de compétition au niveau méditerranéen a ensuite été présentée par le projet PELAGOS et la plate-forme en ligne nouvellement lancée du Cluster Energie Bleue, http://www.be-cluster.eu/ ; une plate-forme qui offre aux types d'opportunités la « coopération » et la « technologie ».

Parmi les questions très intéressantes qui ont été soulevées au cours du débat, on peut noter la suivante : un cluster a-t-il besoin d'un gouvernement ? Cette question fut également l'objet de l'une des quatre tables rondes qui ont suivi.

Les participants ont discuté de questions telles que le financement des ressources pour un cluster, comment choisir un partenaire approprié, l'importance de la gouvernance et la contribution d'un cluster au développement durable et à la croissance économique. Parmi les problèmes mis en évidence, on peut noter l'inclusion de l'hélice environnementale dans le modèle de processus, l'environnement pouvant être une force motrice pour les futurs décideurs.

Un rapport plus technique et stratégique sera publié prochainement après cet événement et sur la route de l’événement de mi-parcours du projet InnoBlueGrowth, qui tiendra lieu en Novembre 2018 (22-23) à Barcelone (Espagne).

 


 

Pour plus d’information sur InnoBlueGrowth consultez le site web de la Communauté BlueGrowth. Rejoignez-nous aussi sur le compte professionnel LinkedIn account et les groupes LinkedIn ((Marine Renewable Energy Community et Yachting Community), Facebook et Twitter (@InnoBlueGrowth).

 

 

Related Posts