L’ASCAME a co-organisée l'événement conjoint des Communautés de Croissance Bleue et de Croissance Verte à Bruxelles

Vous êtes ici

 

L'événement conjoint « Transition vers des économies bleues et vertes en Méditerranée » a été organisé les 19 et 20 septembre 2019 à Bruxelles par les Communautés de Croissance Bleue et Verte Interreg Med, avec la collaboration de l’ASCAME, membre du Consortium en charge de la Communauté de Croissance Bleue. Lors de cet événement, les participants ont été encouragés à s'impliquer dans les différents secteurs des économies Bleue et Verte et plusieurs synergies entre projets méditerranéens financés par les programmes de l'UE ont été créées.

Cet événement de deux jours qui s'est tenu à Bruxelles a rassemblé plus de 150 membres des deux communautés ainsi qu'une grande diversité d'acteurs institutionnels et du secteur privé, tels que des institutions européennes, des universités, des ONG, des pouvoirs publics et des communautés thématiques de projets afin d'échanger, de renforcer les liens pour une coopération future et d'aborder l’importante question de la capitalisation et du transfert de résultat au-delà de la mise en œuvre des projets. Il ne fait aucun doute que la « Transition vers des économies bleues et vertes en Méditerranée » a représenté une étape importante puisqu'elle a marqué la fin de la première période de mise en œuvre et fait le lien avec la seconde qui s'en suivra.

Les différentes sessions qui ont eu lieu au cours de ces deux journées ont montrées une approche collaborative et interactive, ainsi qu’un haut niveau d'engagement et d'intérêt pour atteindre des résultats plus ambitieux lors des prochaines étapes. Aussi, l'objectif de renforcer la coopération entre projets, communautés et régions a montré un grand intérêt lors de cet événement.

Lors du premier jour, « L’accord Vert de l'UE » a été introduit et ainsi, la nécessité de nouvelles approches renforçant l'innovation, les pratiques de l'économie circulaire et les modèles économiques bleus et verts ont étés soulignés. Le rôle clé de la coopération territoriale pour le développement durable a également été souligné. Au moment de parler de l'économie bleue, il a été fait référence à la coopération globale promue entre les pays méditerranéens et à l'existence d'un dialogue structuré qui a conduit à la création d'un « groupe de travail sur l'économie Bleue ».

Au cours de la deuxième session, l'accent a été mis sur la promotion de l'innovation dans les entreprises et sur l'accès au financement ; des exemples pertinents puisque les PME et les clusters ont étés présentés comme la colonne vertébrale de l'UE.  En outre, la nécessité de règles financières normalisées, la taxonomie au niveau de l'UE, la réduction de la bureaucratie et le renforcement des capacités sont quelques-unes des initiatives qualifiées comme moteurs de la croissance.

L'éducation et la sensibilisation en faveur de la durabilité ont été les principaux sujets de la troisième session. Enfin, lors de la dernière session de la journée consacrée aux recommandations politiques pour une économie verte et bleue en Méditerranée, le besoin de coopération transfrontalière et intersectorielle en faveur des changements politiques était encouragé par la co-création et la coresponsabilité pour l'élaboration de recommandations politiques efficaces.

Les communautés de Croissance Verte et Bleue sont deux des 8 communautés thématiques qui soutiennent la mise en œuvre de la stratégie Interreg Med. Avec leurs réseaux de 14 projets, travaillant respectivement sur une gestion saine et innovante des ressources naturelles et 6 projets travaillant sur des questions de développement économique bleu, ces deux communautés innovantes ont été lancées il y a 3 ans.

Related Posts