L’Afrique du Nord, la porte sud de l'Europe

Vous êtes ici

Barcelone, 13 novembre 2015 - L’Association des Chambres de Commerce et d'Industrie de la Méditerranée (ASCAME), en collaboration avec l'Institut Européen de la Méditerranée (IEMed), organisera la 12ème édition du Forum de Développement Economique en Afrique du Nord (NABDF), qui se tiendra dans le cadre de 9ème édition de la Semaine Méditerranéenne des Leaders Économiques, le 25 novembre à Barcelone.

Malgré les événements qui ont eu  lieu récemment, les pays du Maghreb présentent un énorme potentiel commercial pour l'Europe et en particulier pour l'Espagne et ses entreprises. Les cinq plus grandes économies d'Afrique du Nord comptent environ 100 millions de personnes, essentiellement des jeunes avec un niveau d'éducation relativement élevé. Malgré les grandes opportunités que la région offre à l'UE et à l'Espagne en particulier, le commerce intermaghrébin est encore l’un des moins intégré au monde. De ce fait, il pourrait augmenter son PIB de près de 30% s’il misait sur cette intégration et sur l'ouverture des frontières, qui profiterait grandement à l'Espagne.

L'Europe est le premier partenaire économique du Maghreb, étant donné que 40% de son approvisionnement en énergie provient de cette région. Dans le cas de l'Espagne, avec des échanges qui ont atteint 25 000 millions d’euros l'an dernier, dont approximativement 45% proviennent du gaz et 14% du pétrole de cette région. En outre, près de 30.000 entreprises espagnoles exportent vers cette région et les entreprises présentes dépassent déjà le nombre de 1 400.

Le Maghreb a encore un rôle de premier plan à jouer sur la scène mondiale. De nombreux secteurs ont un potentiel suffisant pour l'investissement, comme l'industrie alimentaire et l'automobile, les énergies renouvelables, les franchises, l'eau et la gestion des déchets, le tourisme et l'hôtellerie, l’équipement et la finance, parmi tant d’autres.

L’Algérie, avec le Maroc est un partenaire stratégique de l'Espagne. Le pays d'Afrique du Nord est le troisième plus grand fournisseur de gaz de l'Europe et le huitième plus grand producteur de gaz dans le monde, en plus de se situer parmi les 20 premiers pays producteurs de pétrole. Le pétrole et le gaz naturel représente 98% des exportations, 45% du PIB et 65% du chiffre d'affaires du pays.

Un autre exemple clair est celui du potentiel nord-africain de la Tunisie. Par rapport à ses voisins, la Tunisie est l'un des cinq pays du Maghreb qui a investi dans le capital humain et est dans un processus de réformes économiques visant à renforcer le secteur privé et l'investissement. La Mauritanie, quant à elle, a fait un saut quantitatif de 6,4%, avec de grandes possibilités dans le tourisme, de l'industrie alimentaire et de la chimie et de l'agriculture, entre autres. L'Espagne est aussi un partenaire commercial clé, puisque les échanges dans la région représentent 6% de son commerce extérieur total.

Le Forum de Développement Economique en Afrique du Nord (NABDF, de son sigle en anglais), est né en 2002 pour renforcer le rôle de l'entreprise privée dans cette région et être le point de rencontre annuelle entre hommes d'affaires, experts économiques, banquiers et représentants institutionnels et gouvernementaux. Cette année, l'Association des Chambres de Commerce et d'Industrie de la Méditerranée (ASCAME), en collaboration avec l'Institut européen de la Méditerranée (IEMed), organisera la 12ème édition du forum, qui se tiendra dans le cadre de la 9ème Semaine Méditerranéenne des Leaders Économiques, le 25 novembre, à Barcelone.

Sous le slogan « Afrique du Nord: ère de changement », ce forum reconnu réunira des entrepreneurs, des experts et des représentants gouvernementaux et institutionnels des pays des deux rives de la Méditerranée pour discuter de la croissance économique des pays du Maghreb, connaître le climat des affaires dans la région et aussi de ses principaux défis comme la création d'un environnement favorable à l'investissement, à l'amélioration des infrastructures et à l'optimisation du capital humain.

Le forum présentera les opportunités et les réalités d'une région dans laquelle croire et soutenir ont une place importante. L'Europe doit investir dans cette région et dédier des ressources intellectuelles et financières pour parvenir à un environnement sain et durable, en particulier dans le contexte actuel d'incertitudes au niveau politique et de la sécurité.

Pour plus d'information sur le forum, veuillez cliquer ici.

Pour télécharger le communiqué de l'ASCAME, cliquez ici.