La nouvelle ou la même normalité des foires et des congrès?

Vous êtes ici

 

Article d'opinion d'Anwar Zibaoui, Coordinateur Général de l'ASCAME

La nouvelle ou la même normalité des foires et les congrès?

Depuis l'annonce de l'annulation de la Mobile World Congress en février dernier à Barcelone, la pandémie a provoqué une tempête dans le secteur des foires commerciales et des congrès avec l'annulation ou le report de nombreux événements. Après quelques premiers jours d'étonnement face à l'interdiction des réunions et à l'arrêt brutal de toute activité, la grande majorité des opérateurs du secteur de l'événementiel ont fait preuve de résistance et se sont tournés vers les plateformes en ligne pour éviter les rassemblements de masse et tenter d'atténuer le préjudice porté au secteur.

La pandémie COVID-19 a un impact considérable sur la géopolitique, la technologie et la société, tout comme d'autres événements, notamment le 11 septembre, ont entraîné des changements spectaculaires dans des domaines comme la sécurité et la vie privée. Pour le secteur de l'événementiel, la technologie s'est révélée essentielle à la reprise, mais les organisations doivent mieux se préparer aux menaces à venir en matière de biosécurité et chercher à renforcer leur agilité et leur résilience.

Le phénomène des événements et leur impact sur l'économie doivent être bien compris. De nombreuses conférences et foires commerciales sont organisées dans le monde entier, couvrant une grande variété de sujets et de secteurs, dont les participants comprennent aussi bien des dirigeants mondiaux, des hommes d'affaires ou des entrepreneurs, que des milliers de personnes cherchant à s'informer directement sur les actualités et à interagir avec les acteurs concernés de leur secteur. C'est une plate-forme incontestable d'échanges et de rencontres au service de la diplomatie et de l'économie.

Les foires et les marchés sont aussi vieux que l'humanité. Après la chute du mur de Berlin, il est devenu plus facile pour les dirigeants de se rencontrer dans des formats moins rigides, et les congrès et les foires sont devenus une excellente occasion de discuter de questions de grande importance, d'améliorer les relations internationales et les échanges commerciaux.

À l'ère de la technologie en ligne et sur écran, il est toujours aussi important de se rencontrer face à face et de pouvoir se serrer la main. L'interaction en personne est encore très puissante et il est peu probable qu'elle soit remplacée, de manière dominante, par des événements virtuels.

Les événements présentiels sont attrayants pour les affaires et la création de réseaux. Ils constituent une plate-forme exceptionnelle pour le développement, la créativité et l'innovation. Ils ont de nombreux impacts économiques, en promouvant l'économie de chaque ville ou région, en générant des projets et en facilitant les relations d'affaires. En outre, ils permettent d'identifier des opportunités d'investissement ou d'affaires, de former des alliances ou des partenariats, de comprendre les dernières tendances et d'échanger des idées avec les acteurs les plus intéressants. Et tout cela en seulement 2 ou 3 jours, ce qui représente une énorme économie de temps.

Il a été facile de sous-estimer la contribution de cette industrie au cours des années, bien que les gouvernements et les villes aient maintenant commencé à apprécier son précieux rôle. Les bénéfices directs reconnus, comme le tourisme d'affaires ou la promotion de projets locaux, qui deviennent des facilitateurs du développement urbain avec de nouvelles entreprises, des emplois et des ventes, et qui dynamisent d'autres secteurs, fournissant une identité, une visibilité et une réputation à n'importe quelle ville dans le monde.

Tout en sachant que ces rencontres internationales sont un thermomètre de la situation politique et économique dans le monde, le fait que nous nous rencontrions face à face rend l'impact et la responsabilité de nos actions plus réels.

Quoique la contribution globale de l'industrie des foires et des conférences n'ait pas encore été quantifiée, certaines études estiment sa taille globale à 750 milliards d'euros et prévoient une croissance pouvant atteindre 50 % d'ici 2025. L'activité mondiale des foires commerciales réunit à elle seule 4,5 millions d'entreprises exposantes chaque année, attire 303 millions de visiteurs et crée 3,2 millions d'emplois.

Le retour des événements et des foires contribuera à la relance du secteur du tourisme. L'organisation d'événements de tous types contribue de 30 à 50 % de l'activité des professionnels du tourisme (agences de voyage, hôtels, transporteurs, etc.), selon la ville et la région.

De nombreux événements ont fait appel à des formats virtuels ou hybrides à court terme. La stratégie virtuelle permet aux exposants et aux conférenciers d'utiliser des moyens rentables pour atteindre un public plus large sans que les participants aient besoin de se déplacer. Les événements connectés en ligne à partir de plusieurs endroits se multiplient pour former un événement mondial de plus grande envergure. Une solution intéressante dans la phase actuelle, car les participants n'ont pas la confiance nécessaire pour voyager et assister à de grandes réunions.

Comme dans d'autres secteurs, la COVID-19 va accélérer les tendances numériques au sein du secteur. Les expositions destinées aux consommateurs adopteront plus facilement les formats d'événements virtuels que les foires commerciales. À l'avenir, les entreprises feront la distinction entre les déplacements essentiels et non essentiels. Certaines réunions, notamment internes, ne reviendront pas complètement aux niveaux d'avant la Covid-19. Les offres comprendront des options en personne, hybrides ou virtuelles, avec une infrastructure technologique améliorée et des salles flexibles. Les visites virtuelles aux sites seront la norme. Le logiciel pour les événements et les réunions virtuelles sera rapidement amélioré.

Le plus important aujourd'hui est d'avoir une vision viable et d'adopter une approche globale de la relance, qui à son tour redéfinit et réimagine le secteur. Les solutions d'hier ne résoudront pas les problèmes d'aujourd'hui. Il est impératif de dépasser la crise et de continuer à soutenir le changement systémique dans l'industrie, afin d'améliorer sa résilience aux crises futures et à leur impact socio-économique positif. La voie de la reprise passera par l'évolution de la demande, le rétablissement de la confiance des consommateurs, la santé et l'hygiène, l'innovation et la numérisation, et la durabilité.

L'industrie du MICE (Meetings, Incentives, Conferencing, Exhibitions) connaîtra des changements importants dans l'ère post-COVID-19. Certains seront structurels et permanents et d'autres seront temporaires, car une fois que la menace pour la santé aura diminué, ses avantages et son effet dynamique sur l'économie ne pourront plus être négligés.

Related Posts