La Méditerranée, notre avenir commun, 20ème anniversaire du Processus de Barcelone

Vous êtes ici

Sous le slogan “la Méditerranée, notre avenir commun”, l’ASCAME célèbrera plusieurs événements dans différents pays méditerranéens pour encourager un nouveau départ dans la région. Coïncidant avec le 20ème anniversaire du Processus de Barcelone et la création de l’Association Euro-méditerranéenne, qui a permis à la Méditerranée de devenir une zone de dialogue et d’échange.

L’ASCAME, pionnière depuis 1982 de la coopération économique entre les deux rives de la région, encouragera le lancement de plusieurs initiatives et autres actes dans différents pays de la région, reconfirmant ainsi son pari pour la Méditerranée et pour la continuité du processus tout en soutenant l’Union pour la Méditerranée (UpM). Dans le cadre de la Semaine Méditerranéenne des Leaders Economiques, l’Union pour la Méditerranée (UpM) et l’ASCAME ont ratifié leur engagement commun par le biais de la signature d’un accord de collaboration afin de renforcer la participation du secteur privé en faveur du développement économique et social de la région. Sous le slogan “La Méditerranée, notre avenir commun”, l’ASCAME montrera de nouveau son engagement envers l’avenir de la Méditerranée et encouragera un nouveau départ de la région, aujourd’hui plus nécessaire que jamais, grâce à la promotion d’activités et de projets en vue de réactiver l’économie de la région.

Le Processus de Barcelone est né en 1995 avec l’objectif d’intensifier les relations entre l’Europe et tous les pays de la région, dans le cadre d’une association euro-méditerranéenne fortifiée contribuant ainsi à atteindre l’objectif de paix et de sécurité dans la région. En 2008, un nouvel élan est donné au partenariat euro-méditerranéen avec la création de l’Union pour la Méditerranée, une organisation intergouvernementale comprenant 43 pays des deux rives de la Méditerranée, qui vise à produire des résultats visibles et concrets pour les citoyens de la région. Le travail de l’UpM est lidéré par une co-présidence nord-sud, assumée actuellement par l’UE et la Jordanie. Il dispose également d’un Secrétariat basé à Barcelone, à la tête duquel se trouve Fathallah Sijilmassi.

La coopération régionale et le développement socio-économique dans la région méditerranéenne sont les objectifs du Secrétariat de l'Union pour la Méditerranée, qui encourage la croissance et la prospérité d'une superficie de plus de 800 habitants.

La région méditerranéenne sud et orientale avec plus de 300.000 millions d’euros est l’un des principaux membres commerciaux de l’UE. 70% de ses importations proviennent de l’UE alors que 12% de ses exportations communautaires se dirigent vers cette zone. Il est également intéressant de noter que 15.000 entreprises européennes se sont installées dans la région, que l’UE contribue à 50% de l’investissement total dans la zone et que 40% de l’approvisionnement énergétique de l’UE provient du sud de la Méditerranée.

L’objectif de l’ASCAME est la coopération régionale et la promotion de la Méditerranée et de ses entreprises dans le monde. L’ASCAME, représentée dans plus de 23 pays par 300 Chambres de Commerce et d’Industrie ainsi que d’autres entreprises analogues, a été l’une des premières organisations qui a introduit la coopération économique euro-méditerranéenne dans l’agenda des gouvernements et des organismes multilatéraux.

Le programme de cette année annoncera plusieurs initiatives provenant du monde économique, réclamant toute un nouvel cadre de coopération dans un espace commun à caractère innovant orienté vers la constitution d’un axe basique d’évolution entre l’Europe et la Méditerranée, dans le processus de création d’une Méditerranée mondiale et compétitive. Plus de 20 événements se dérouleront comprenant des forums économiques, sectoriels et multisectoriels à la fin du mois de novembre à Barcelone dans le cadre de la Semaine Méditerranéenne des Leaders Economiques.

Pour l’ASCAME, c’est dans ce contexte de changements historiques que se réaffirme la nécessité du projet Euro-méditerranéen, en rendant essentielle une coopération étroite entre le nord et le sud, une union méditerranéenne de 800 millions de personnes capables de lutter, de partager et de contribuer positivement à la paix, en tant que chemin vers l’avenir.

Related Posts