La Méditerranée aura besoin de 600 000 logements par an d’ici 2025

Vous êtes ici

 

Barcelone, le 21 octobre 2019 - La première édition du « Mediterranean Real Estate Forum » (Forum de l'Immobilier Méditerranéen), tenue le jeudi 17 Octobre à Barcelone dans le cadre du Barcelona Meeting Point (BMP 2019), a conclu ce forum en appuyant sur la nécessité pour le secteur immobilier de répondre à l'augmentation de la population, au nouveau mode de vie urbain, au chômage dans la région et à la demande de logements écologiques.

Le secteur immobilier est, avec l’énergie et le tourisme, l’un des principaux moteurs du développement des économies des pays méditerranéens. À cette occasion, la ville de Barcelone a accueilli le premier Forum de l'immobilier méditerranéen, un sommet dans lequel les opportunités d'investissement et de développement en Méditerranée, au Moyen-Orient et en Afrique ont été discutées et ont servi de point de rencontre pour des organisations et des professionnels du secteur.

Le « Mediterranean Real Estate Forum » a accueilli des conférenciers internationaux de renom, issus des secteurs public et privé, qui ont réfléchi à la situation actuelle du secteur au niveau mondial et régional, en soulignant les opportunités d'investissement (conséquence des politiques de diversification et de libéralisation économiques), à l'immobilier écologique, à l'incorporation progressive des femmes dans le secteur immobilier, aux nouveaux programmes de logements sociaux et à la création d'emplois dérivée de la croissance économique.

Le secteur immobilier du sud de la Méditerranée, du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord, est l’un des secteurs dont la croissance est la plus rapide au monde. « Les promoteurs immobiliers internationaux ont investi des milliards de dollars en Oman, au Qatar, à Dubaï, en Arabie Saoudite, au Maroc, en Égypte et dans d’autres pays de la région. En 2017, le secteur connaissait une augmentation de 45 %, avec 42 projets, d’une valeur de 76,1 milliards de dollars », a annoncé Anwar Zibaoui, Coordinateur Général de l'ASCAME (Association des Chambres de Commerce et d'Industrie de la Méditerranée).

« La population des pays méditerranéens est passée de 281 millions en 1970 à 419 millions en 2000 et devrait atteindre 572 millions en 2030. Quatre seront les pays qui cumuleront 60 % de la population totale de la région : l'Egypte, la Turquie, la France et l'Italie », a déclaré Ahmed M. El Wakil, Président de l'ASCAME et de la Chambre de Commerce d'Alexandrie (Égypte). Une forte augmentation de la population qui, ajouté au fait que la Méditerranée est la première destination touristique dans le monde entier (la Méditerranée concentre 30 % du tourisme, soit 300 millions de touristes internationaux chaque année), entraîne la nécessité de construire 600 000 logements chaque année dans la région méditerranéenne jusqu'en 2025 pour répondre à la forte demande de résidences privées, de bureaux et d’hébergements de vacances.

La croissance démographique n’est pas le seul facteur qui influence le développement du secteur immobilier méditerranéen. Le mode de vie des nouvelles générations dites des Millennials dans les villes joue également un rôle décisif. Javier Kindelan, PDG d'EMEA Valuation & Advisory Services et vice-président de CBRE Espagne, a déclaré que « le marché de la construction de bâtiments destinés à la location est en hausse, car la génération des Millennials a un mode de vie différent, et par conséquent, des préférences différentes. Il y a une préférence pour la location car, de nos jours, il y a beaucoup de mobilité et les personnes veulent pouvoir bouger d'une ville à une autre. Nous constatons donc que l'achat de logements diminue ».

Une jeune génération qui, en plus de la mobilité, préconise l'écologie dans tous les domaines de la vie, y compris dans le bâtiment. « Le bâtiment n’est pas seulement une question d’argent, mais aussi une question de santé. Nous essayons de développer des plans pour que les personnes puissent vivre dans des espaces communs où pouvoir, non seulement se rencontrer, mais aussi avec les bâtiments écologiques, pour leur bien-être et leur santé. Nous passons 90 % de notre temps à l'intérieur de bâtiments qui, pour la plupart, ne sont pas verts », a déclaré Mohammad Asfour, Directeur du Réseau MENA du WGBC (World Green Building Council).

La construction de logements sociaux est une des autres priorités des pays de la rive sud de la Méditerranée. Asma Alaoui, Directrice Associée d’Africa Key Partners a mis comme exemple le cas marocain : « Au Maroc, nous avons un très bon modèle de logement social abordable et le gouvernement s’efforce de promouvoir la construction de ce type de logement. Cela doit être exporté sur tout le continent africain. Nous avons des promoteurs et des terrains, mais il nous faut des investisseurs pour réussir ».

Bien qu’il s’agisse d’un secteur dans lequel la représentation des femmes est encore limitée, l’immobilier intègre progressivement un grand nombre de professionnelles, comme a indiqué Ramon Riera, Président de FIABCI Espagne et Europe. « En Espagne, 60 % des professionnels du secteur sont des femmes et 45 % des transactions sont effectuées par des femmes ».

Le Forum de l'immobilier Méditerranéen a également diffusé des présentations de grands projets immobiliers régionaux tels que, par exemple, la construction de la Future capitale de l'Égypte. « En Égypte, nous devons construire une nouvelle capitale de 70 000 hectares, ce qui nécessitera un investissement de 6,7 millions en monnaie locale. Ce sera une ville intelligente et écologique, la plaque tournante des centres de technologie et de santé du pays, où quelques 20 000 unités résidentielles seront aménagées », souligne Magued Sherif, PDG de Sodic.

Le Consorci de la Zona Franca de Barcelona, la Chambre de Commerce de Barcelone, l'ASCAME (Association des Chambres de Commerce et d'Industrie de la Méditerranée), la FIABCI (Fédération internationale de l'immobilier) et l’IHRA (Association Internationale des Hôtels et des Restaurants), ont été les organisateurs du premier « Mediterranean Real Estate Forum ».  À l’occasion de ce Forum, la FIABCI et l’ASCAME ont signé un accord pour la promotion du secteur immobilier dans la région méditerranéenne.

  • La Méditerranée abrite près de 500 millions de personnes, dont 60 % ont moins de 30 ans. Une population qui atteindra 572 millions en 2030.
  • Le secteur immobilier peut contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable.
  • La Méditerranée est la région du monde où le secteur immobilier se développe le plus.
  • La croissance démographique, la génération des Millennials et le tourisme entraînent une augmentation exponentielle de la demande de logements.

Related Posts