Cadre 2021 pour les projets de coopération euro-méditerranéenne : il est temps d'agir, nous sommes plus forts ensemble

Vous êtes ici

Photo: Première assemblée annuelle de la Communauté de la croissance bleue, 4 février 2020

Les projets de coopération euro-méditerranéenne englobent les relations entre les pays et les organisations méditerranéennes afin de travailler sur les principales priorités pour le bien-être de la région, ce qui serait très difficile si l'on ne s'appuyait que sur le secteur privé. Plus encore, ces projets mobilisent des millions d'euros et ouvrent la voie à la poursuite du développement de ces priorités transversales pour un avenir plus prospère pour tous les citoyens méditerranéens, fondé sur une économie verte, bleue et numérique. 

Dans le scénario COVID-19 et visant la relance économique du secteur privé méditerranéen, tous les projets du réseau ASCAME seront au service des Chambres de Commerce et du secteur privé méditerranéen/PME jouant un rôle essentiel, en tant qu'instruments abordant des éléments importants sur la relance économique, l'économie verte, l'efficacité énergétique, le patrimoine culturel, l'innovation, l'investissement et la technologie.

En ce sens, plusieurs membres d'ASCAME sont impliqués dans des projets de coopération euro-méditerranéenne, étant donné qu'ils apportent une forte valeur ajoutée aux consortiums grâce à leur ensemble unique d'expertise et à leurs réseaux étendus dans le secteur privé de la région MED. Tous ces projets visent à servir d'instrument pour aborder des éléments importants afin de stimuler la reprise économique de la région méditerranéenne et d'établir des synergies avec d'autres membres et réseaux de parties prenantes.

Ainsi, pendant cette année 2021 et à travers sa participation aux projets de coopération européenne, l'ASCAME et son réseau travailleront sur des sujets capitaux pour permettre une reprise socio-économique plus équitable, réparer et revitaliser l'économie méditerranéenne :

Économie numérique et innovation :

  • Microfinance et système de soutien à l'investissement pour les PME : développement d'un modèle de soutien innovant pour faciliter l'accès au financement des personnes sans accès aux banques, permettant à de nombreux jeunes et femmes entrepreneurs de créer, développer et gérer leur propre entreprise. Création d'une base de données qui rassemble tous les programmes de microfinance disponibles dans la région méditerranéenne et propose des formules de microfinance, qui associent le soutien direct (sous-financement) et le financement collectif, pour soutenir la croissance des meilleures idées d'entreprise sélectionnées.

Projets impliqués : MEDSt@rts (système d'appui à la microfinance pour les start-ups), EBSOMED (renforcement des organisations de soutien aux entreprises et des réseaux d'entreprises dans le voisinage sud).

  • Innovation des MPME : renforcer les réseaux d'innovation transnationaux, les pôles et les chaînes de valeur et créer de nouveaux emplois, favoriser une utilisation efficace des ressources et accélérer le processus de génération, de diffusion et d'application d'idées, de concepts et de modèles commerciaux innovants. Des solutions concrètes pour les groupes cibles seront fournies à travers des événements commerciaux transfrontaliers et la création d'un modèle de gouvernance pour renforcer les secteurs traditionnels et fournir un soutien commercial innovant aux entreprises et aux start-ups afin de les rendre plus compétitives sur les marchés.
  • Innovation des MPME: renforcer les réseaux d'innovation transnationaux, les clusters et les chaînes de valeur et créer de nouveaux emplois; favoriser une utilisation efficace des ressources et accélérer le processus de génération, de diffusion et d'application d'idées, de concepts et de modèles commerciaux innovants. Des solutions concrètes pour les groupes cibles seront fournies par le biais d'événements commerciaux transfrontaliers et de la création d'un modèle de gouvernance visant à faire avancer les secteurs traditionnels et à fournir un soutien commercial innovant aux entreprises et aux start-ups afin qu'elles soient plus compétitives sur les marchés.

Projet impliqué : INVESTMED (start-ups innovantes et durables pour la Méditerranée), CRE@CTIVE (innovation pour encourager la créativité afin d'activer les secteurs traditionnels dans l'espace MED).

  • Transfert technologique : développer un écosystème d'innovation intégré au niveau local pour soutenir le transfert technologique et la commercialisation par des programmes de mentorat, le développement de produits/services par des start-ups et des spin-offs sélectionnées.

Projet impliqué : iHERITAGE (Plate-forme TIC méditerranéenne pour le patrimoine culturel de l'UNESCO), INTECMED (Incubateurs pour l'innovation et le transfert technologique en Méditerranée), INTERNISA, TECHLOG.

  • Économie sociale et solidaire (ESS) innovante : travail pour la fourniture de services aux chômeurs, en se concentrant sur les groupes vulnérables à travers des ateliers et des sessions de formation pour les formateurs, des subventions secondaires pour soutenir des initiatives ESS innovantes, et des accords entre les administrations publiques et les acteurs concernés, pour une planification et une mise en œuvre coordonnées des services sociaux.

Projet impliqué : MoreThanAJob (Renforcement de l'économie sociale et solidaire pour les chômeurs, les personnes sans formation et les réfugiés).

  • Intermédiaires de l'innovation : renforcer la capacité des autorités publiques et des intermédiaires de l'innovation à faciliter l'accès des start-ups innovantes, des jeunes et des femmes entrepreneurs aux droits de propriété intellectuelle (DPI) et aux systèmes de commercialisation. Améliorer également les capacités des start-ups, des jeunes et des femmes entrepreneurs à gérer efficacement et fructueusement la propriété intellectuelle, par des sessions de formation sur l'utilisation et la gestion des DPI, des services personnalisés en matière de propriété intellectuelle et d'innovation fournis aux start-ups, aux jeunes et aux femmes entrepreneurs, et des examens des politiques visant à aligner les lois, réglementations et pratiques en matière de propriété intellectuelle, dans les pays participants, sur les meilleures pratiques internationales.

Projet impliqué : IPMED (Capacités en matière de propriété intellectuelle pour une croissance intelligente, durable et inclusive dans la région méditerranéenne).

  • Innovation dans le secteur agroalimentaire : stimuler la participation des femmes au marché du travail et leur entrepreneuriat, en tirant parti du potentiel du secteur agroalimentaire et en montrant un niveau significatif de potentiel inexploité en termes d'innovation et de croissance grâce à des formations pour les femmes sur les compétences commercialisables dans le secteur agroalimentaire, des programmes de coaching et de mentorat, des programmes de stages pour les femmes sur l'innovation sociale rurale et des accords pour un réseau local d'acteurs du secteur agroalimentaire afin d'aider à faire correspondre les offres et les demandes d'emploi.

Projet impliqué : InnovAgroWoMed (Innovation sociale dans le secteur agroalimentaire pour l'autonomisation des femmes dans le bassin méditerranéen).

  • Développement des entreprises textiles : soutien aux initiatives d'internationalisation, d'innovation et de mise à niveau technologique et à l'économie circulaire dans l'industrie du textile et de l'habillement. Encourager également la participation des MPME aux principaux événements commerciaux et aux salons d'internationalisation/innovation.

Projet impliqué : TEX-MED ALLIANCES (Alliances textiles méditerranéennes pour le développement des entreprises, l'internationalisation et l'innovation).

Économie verte :

  • Alliances entre l'écosystème biologique et l'agroalimentaire : créer des outils et des services plus efficaces et, par conséquent, accroître la compétitivité des MPME biologiques qui se développeront et accéderont à de nouveaux marchés. Créer de nouvelles opportunités d'emploi et de revenus pour les agriculteurs biologiques, contribuant ainsi à la conservation des sols et à la durabilité environnementale. En ce sens, il sera créé un réseau transfrontalier de coopération, de dialogue et de transfert de connaissances entre les acteurs du secteur biologique, des formations visant à fournir aux MPME des outils et des méthodes destinés à stimuler la production, la transformation et la commercialisation biologiques, et les MPME recevront des services de conseil pour faciliter leur entrée dans les chaînes de valeur biologiques innovantes et leur participation aux foires agroalimentaires internationales.

Projets impliqués : ORGANIC ECOSYSTEM (Stimuler l'écosystème biologique transfrontalier en renforçant les alliances agroalimentaires).

  • Tourisme durable : proposer des sessions de formation organisées sur la gestion durable des destinations, développer des produits de tourisme d'aventure (AT), en particulier hors saison, sur la base d'une compréhension approfondie des moteurs de la demande du marché, des variables de l'offre et de la compétitivité. Promouvoir également un engagement multipartite pour le renforcement des capacités et l'échange d'expériences et adopter des alliances stratégiques, ainsi que mettre en œuvre des actions pilotes grâce à une alliance marketing transfrontalière vers les marchés potentiels internationaux.

Projets impliqués : MEDUSA (Développement et promotion du tourisme d'aventure durable en Méditerranée), MED PEARLS (La Méditerranée comme destination innovante, intégrale et unique pour les initiatives de tourisme lent).

  • Services d'efficacité des ressources (ER) : par la mise en place de démonstrateurs au Liban, en Jordanie et en Égypte grâce à 6 services d'ER innovants ; par le lancement de guichets uniques d'innovation établis et de services de vouchers d'innovation pour les PME testés ; par l'organisation d'événements B2B et de 9 missions d'entreprises pour promouvoir la coopération technologique entre les PME méditerranéennes ; et par des événements de formation pour renforcer les capacités techniques et de gestion des PME locales.

Projet impliqué :  MAIA-TAQA (Mobiliser de nouveaux domaines d'investissement et viser ensemble l'amélioration de la qualité de vie pour tous).

  • Développement durable : renforcer la gestion durable par une meilleure utilisation de la modélisation des ressources naturelles et l'analyse de l'état économique, environnemental et réglementaire de l'ensemble de la Méditerranée, des actions pilotes pour le développement de nouveaux produits/services, un plan marketing stratégique et des espaces de mise en réseau.

Projet impliqué : MedArtSal (Modèle de gestion durable pour les salines artisanales méditerranéennes).

  • Gestion de l'énergie et de l'eau : développement de nouveaux produits et services destinés à l'utilisation efficace de l'eau et de l'énergie et réduction de la consommation à 10%, création d'un centre transfrontalier de soutien à l'éco-innovation, offre de subventions secondaires pour l'achat de produits, services, équipements et produits et services éco-innovants destinés spécifiquement à l'industrie hôtelière, et organisation des spin-offs créées à partir du projet.

Projets impliqués : GREENinMED (Accélérer l'adoption par les PME méditerranéennes de solutions éco-innovantes dans le domaine de la gestion de l'énergie et de l'eau), NEX-LABS (laboratoires ouverts orientés) pour une croissance compétitive et inclusive en Méditerranée.

  • Protection de l'environnement : créer des emplois directs pour les jeunes, grâce à la viabilité socio-économique de 60 projets d'incubateurs et à l'amélioration de l'employabilité des participants à « l’Ecole pratique méditerranéenne pour le développement durable » et au programme de mobilité internationale qui y est lié, ainsi qu'à la création d'une plateforme en ligne pour les éducateurs sociaux avec des outils de formation sur les compétences en matière d'environnement et de développement durable.

Projet impliqué : RESMYLE (Repenser l'emploi et l'intégration sociale des jeunes méditerranéens par le développement durable).

Économie bleue :

  • Création d'emplois dans le secteur de l'économie bleue : développer la double formation technique et professionnelle en logistique portuaire et des ressources de formation adaptées aux besoins du secteur, lancer des programmes d'apprentissage avec des programmes de placement et mettre en place des partenariats entre les principaux acteurs appartenant aux ports liés au commerce international.

Projet concerné : YEP MED (emploi des jeunes dans les ports de la Méditerranée).

  • Renforcement de la croissance bleue : renforcement de la dynamique transversale et intégrée entre les projets et les acteurs clés transnationaux et soutien des clusters méditerranéens dans leurs processus d'activités transnationales. En outre, améliorer la diffusion et la transférabilité des résultats des projets, assurer un impact plus large et plus profond vers les acteurs externes à plusieurs niveaux, contribuer au développement socio-économique durable de la zone méditerranéenne par des investissements innovants dans l'économie bleue.

Projets impliqués : BLUE GROWTH COMMUNITY (Projet de capitalisation et de communication pour l'innovation dans l'économie bleue en Méditerranée)

Related Posts