Bilan positif du 1er an du mandat de Mohamed Choucair à la tête de l'ASCAME

Vous êtes ici

Cela fait déjà un an que Mohamed Choucair a été élu à la présidence de l'ASCAME, l'Association de Chambres de Commerce de la Méditerranée et le bilan de cette première année de mandat s'avère positif.

Pendant cette année, M. Choucair a poursuivi son objectif de consolidation de l'Association par le biais de la signature d'accords stratégiques en vue du développement du partenariat euro-méditerranéen et la consolidation d'une zone d'intégration euro-méditerranéenne. En parallèle, l'ASCAME a réussi à faire participer les membres de son réseau au cours de cette année au financement de projets européens et internationaux en collaboration avec d'autres organisations, pour un montant total de 40 millions d'euros.

Cela suppose que l'ASCAME et son réseau de chambres de commerce, sont mandatés par les différentes agences européennes et internationales pour gérer et mettre à disposition des PME des deux rives de la Méditerranée l'accès au crédit et à l'investissement dans des projets visant le développement euro-méditerranéen. M. Choucair a poursuivi son effort dans le but de favoriser la création d'un tribunal arbitral méditerranéen. De même, il a accru la présence de l'ASCAME auprès des organismes économiques internationaux avec plusieurs entretiens avec les leaders économiques et politiques de la région euro-méditerranéenne. Parmi eux, il a rencontré le président de la République Française, M. François Hollande, le secrétaire général de l'Union pour la Méditerranée, M. Fathallah Sijilmassi; le président de la République du Liban, Michel Sleiman; le vice-président du BEI, M. de Fontaine Vive et le président du Gouvernement catalan, M. Artur Mas, parmi d'autres personnalités.

Dans le chapitre d'accords, le président Choucair a signé l'accord de collaboration avec le BEI le 26 novembre 2012 qui renouvelait le partenariat en faveur des entreprises méditerranéennes. En mutualisant leurs compétences et moyens d'action à l'appui du secteur privé, l'ASCAME et le BEI entendent porter leurs moyens au plus près des besoins des promoteurs de projets et des initiatives créatrices d'emploi.

Related Posts