17 ans de pari sur la Logistique méditerranéenne à Barcelone

Vous êtes ici

 

Barcelone, le 21 mars 2019. - Organisé par le Consorci de la Zona Franca de Barcelona et l'Association des Chambres de Commerce et d'Industrie de la Méditerranée (ASCAME) avec le soutien de la Chambre de Commerce de Barcelone, le 17ème Sommet méditerranéen de Logistique et du Transport aura lieu les 26 et 27 juin dans le cadre du InTrade Summit BCN, qui se tiendra au sein du principal salon commercial de Logistique, Transport, Intra-logistique et Supply Chain d’Europe du Sud (SIL 2019).

Le sommet accueillera la 17ème édition du Meda Logistics & Transport Forum et la 12ème édition du Meda Ports & Shipping Summit, ainsi que des réunions d'affaires. Lors de cette nouvelle édition annuelle, qui se conforte comme la référence internationale de la Méditerranée, se réuniront des centaines d'hommes d'affaires, d'investisseurs, de représentants gouvernementaux, d'associations sectorielles, d'organisations multilatérales et de hauts responsables publics et privés du secteur de la logistique et du transport en Méditerranée, Europe, Afrique et Asie.

Pendant ces deux jours, Barcelone mettra à nouveau en scène l'esprit méditerranéen avec cette plateforme annuelle de majeure affluence et influence méditerranéenne. La célébration de la 17ème édition du Sommet Méditerranéen de Logistique, de Transport et des Ports 2019 représente, dans une certaine mesure, le triomphe du rapprochement des peuples et de la promotion des idées de développement, d’échanges et de connexions entre les personnes et les entreprises. Barcelone, de par sa situation géographique et stratégique, tout comme par ses capacités et ses infrastructures, se consolide comme la référence du secteur méditerranéen de la logistique et du transport. L'engagement en faveur des infrastructures doit rester une priorité, et en particulier avec le corridor méditerranéen et la création de réseaux et de services logistiques plus efficaces.

Le commerce mondial évolue et le modèle, qui a vu pendant des siècles les puissances maritimes occidentales contrôler les flux de marchandises, cède la place à un avenir plus multidirectionnel et multimodal. La Chine tente d'exercer une plus grande influence sur la nouvelle dynamique du commerce mondial, notamment à travers la Nouvelle Route de la Soie, une initiative de plusieurs billions de dollars qui vise à former un nouveau commerce intercontinental, à travers un nouveau réseau de liaisons maritimes et terrestres entre l'Asie, l'Europe et l'Afrique, basé sur les anciennes routes commerciales. Le transport maritime est un pilier fondamental de l'économie mondiale. 80% des marchandises et environ 50% du pétrole circulent par voie maritime, et la Méditerranée en détient la clé.

L'amélioration de la logistique doit être une priorité car il est nécessaire de redresser et d'améliorer l'économie. Peu importe l'industrie ou la nature de l'entreprise, la logistique est une nécessité, elle représente le sang de l'économie. Tant en Méditerranée que dans le reste du monde, le transport et la logistique ont une incidence directe sur l'économie et la compétitivité. Dans certains pays, l'impact de la logistique se situe entre 20 et 60 % sur les prix. Il est nécessaire de renforcer et d'améliorer le secteur logistique. La compétitivité est également le résultat de la réduction du temps et des coûts de transport.

La numérisation peut éliminer les retards et les inefficacités dans une industrie qui déplace 180 millions de conteneurs dans le monde chaque année. Il est donc nécessaire de créer de nouveaux cadres ou une nouvelle vision méditerranéenne afin de favoriser l'intégration, condition essentielle de la croissance. Puisque les relations entre les deux rives de la Méditerranée reposent en grande majorité sur la capacité des entreprises et du secteur privé à accroître les flux d'investissement, de biens produits et commercialisés, les niveaux futurs d'emploi dépendront de la volonté d'investir dans cet engagement. La promotion de la coopération économique contribuerait à résoudre de nombreux problèmes chroniques, notamment l'interaction intra régionale, la création d'emplois, l'investissement et la promotion du tourisme ; politiques qui pourraient contribuer à résoudre les conditions socioéconomiques. Cela permettrait de lutter contre la pauvreté, les déséquilibres et les inégalités.

La carte mondiale des transports évolue, de nouveaux acteurs apparaissent et de nouvelles puissances et régions deviennent des centres de distribution internationaux. Il est urgent de libérer le potentiel économique de la région méditerranéenne en optant pour l’intégration et la construction d’une stratégie économique et financière méditerranéenne unifiée stimulant les investissements, la construction, la modernisation et la gestion des infrastructures essentielles, en lui permettant de croître et de concurrencer les autres régions.

Le coût de la non-intégration méditerranéenne est très élevé, l'intégration éventuelle changerait les tendances et aurait de grands avantages pour tous. Cela attirerait les entreprises internationales, augmenterait les exportations et stimulerait la création d'emplois et d'entreprises locales. Aussi, l’impact serait positif sur tous les pays des deux rives mais les écarts existants entre celles-ci doivent être comblés. Pour y parvenir, il sera nécessaire que la région se dote d’un réseau de transport plus efficace, développe le commerce et poursuive son développement.

La Méditerranée est déterminante dans les flux Est-Ouest et constitue la meilleure option pour canaliser les charges. Il y a 2000 ans, les Chaldéens, les Phéniciens et les Carthaginois ont créé le premier concept de zone franche afin de faciliter le commerce. Aujourd'hui, comme hier, le Sommet MedaLogistics veut promouvoir la Mare Nostrum comme la grande plateforme logistique mondiale et soutenir la création d'un réseau de communication terrestre, aérien et maritime. Tout cela deviendra réalité qu'à travers une alliance régionale et une association avec l'Europe.

Présenter de nouvelles voies ou possibilités, accroitre les moyens et utiliser cette synergie dans la recherche de nouvelles voies pour l'intégration régionale. Ce processus apporte une grande valeur ajoutée aux deux rives et devient un facteur unificateur et constructif de coopération, et surtout de paix en Méditerranée, Notre Mer commune.

 

Pour vous enregistrer, merci de cliquer ici.


Pour plus d'informations :

Lluís López Yuste et Marieta Cavero – Département Communication et Presse du SIL
Tel: +34 93 263 81 50. comunicacionsil@elconsorci.es

Luis Miranda – Département Membres, Développement Corporate et Presse de l'ASCAME
Tel: +34 93 416 93 19. communication@ascame.org

 

 

 

Agenda Date: 
Mercredi, Juin 26, 2019 - 09:00

Related Posts